Ces start-up françaises dont vous allez entendre parler 5/5 - Kudoz, l'application mobile qui simplifie votre recherche d'emploi

HIGH-TECH «20 Minutes» se penche sur les jeunes pousses hexagonales qui s’implantent sur les secteurs porteurs. Aujourd’hui: l'application pour smartphone Kudoz s'empare de votre recherche de travail...

Bertrand de Volontat

— 

Kudoz
Kudoz — Kudoz

Vous rêvez d’une recherche de travail plus simple, plus rapide, plus efficace? C’est le défi qu’entend relever Kudoz, cette start-up parisienne, née en décembre dernier de l’esprit de deux entrepreneurs français Pierre Hervé et Olivier Xu. «Oubliez les CV et lettres de motivation à envoyer», clame la jeune application mobile gratuite. «Nous souhaitons proposer aux personnes insatisfaites de leur job une plateforme mobile et intuitive pour rester à l’écoute du marché et trouver un emploi», affirment les deux jeunes hommes.

Un algorithme magique

«Il n’y a aucune recherche à faire, Kudoz vous montre les offres qui vous correspondent», explique Olivier Xu, interrogé par 20 Minutes confiant dans son algorithme pour associer au mieux les demandeurs aux offres. Faisant ainsi gagner un temps précieux aux recruteurs.

Et si Kudoz simplifie cette démarche, la start-up veut que tout aille vraiment plus vite. Vous pourrez ainsi présenter votre candidature au bout de 29 secondes, se targuent les créateurs. «C’est l’ADN de Kudoz», poursuit Olivier Xu. La démarche est simple: connectez-vous à votre compte Linkedin, répondez à trois questions de calibration (lieu, salaire, secteur) et la première offre apparaît. Les offres arrivent de plusieurs plateformes. «Nous disposons aujourd’hui de 40.000 offres pour les cadres, explique Olivier Xu. L’utilisateur peut trouver les dernières offres en fonction de sa géolocalisation et de ses compétences.»

Une interface inspirée de Tinder

Comment? Inspiré de l’application Tinder -application de rencontres en ligne-, Kudoz repose sur le même système de glisse et de validation. Ainsi, vous glissez l’offre qui arrive sur votre écran sur la droite pour signaler que celle-ci vous intéresse ou sur la gauche pour passer à l’offre suivante. Et confirmez votre candidature en un clic. «Le matin, une personne qui va au travail, peut glisser à droite ou à gauche des offres pendant 5 minutes». A entendre Olivier Xu, il s’agirait presque d’une récréation. «Il n’existe pas d’application pour se mettre en recherche passive», ajoute-t-il.

Déjà 30.000 utilisateurs actifs

L’application vient justement du constat que 57 % des cadres se disent disposés à changer d’emploi, mais que 9 % seulement sont en recherche même passive sur le marché de l’emploi. Car plus précisément, Kudoz vise les cadres de moins de 35 ans en quête d’un CDI, ayant une certaine appétence à utiliser un tel outil. «Aujourd’hui un cadre consulte des centaines d’offres mais doit mettre à jour son CV ou envoyer des nouvelles lettres de motivation en permanence, constate Olivier Xu. C’est contraignant, surtout quand on a déjà un travail exigeant.»

Lancée il y a un mois, l’application semble avoir trouvé son public avec 30.000 utilisateurs actifs. «Nous entendons créer 200 mises en relations concluantes d’ici fin 2014.» Avec déjà une première analyse du marché. Média, internet, informatique, conseil et banques sont parmi les secteurs les plus recherchés.