Faible croissance: Bercy dément des propos prêtés à Michel Sapin dans la presse

POLITIQUE Le ministère des Finances a notamment souligné que les chiffres de l'Insee sur la croissance au deuxième trimestre ne seront pas disponibles avant la semaine prochaine...

B.D. avec AFP
— 
Le ministre des Finances Michel Sapin à Rome le 31 juillet 2014
Le ministre des Finances Michel Sapin à Rome le 31 juillet 2014 — Alberto Pizzoli AFP

Le ministère des Finances a «démenti formellement» auprès de l'AFP mardi des propos attribués par le Canard enchaîné à Michel Sapin à propos de la prévision de croissance en France. A Bercy, on informait notamment que les chiffres de l'Insee sur la croissance au deuxième trimestre ne seront pas disponibles avant la semaine prochaine.

Selon Le Canard enchaîné à paraître mercredi, Michel Sapin aurait déclaré vendredi dernier lors d'un séminaire du gouvernement: «Si l'on est au-dessus de 0,5% de croissance à la fin de l'année, ce sera déjà bien» et «0,5% de croissance, c'est certes mieux que ce que l'on a connu, mais moins bien que ce que l'on pouvait espérer». La prévision de croissance officielle du gouvernement est jusqu'ici fixée à 1% pour l'année, un chiffre supérieur à celui de l'Institut national des statistiques, l'Insee, qui table sur 0,7%.

Une croissance plus faible que prévu aurait des conséquences négatives sur le budget. L'Insee doit publier le 14 août sa première estimation de croissance au deuxième trimestre. Le gouvernement a préparé les esprits à une mauvaise surprise avant de partir en vacances. Le Premier ministre Manuel Valls a fait état ainsi vendredi dernier des conditions économiques «difficiles».