Télétravail: Peugeot-Citröen se laisse gagner par ce nouveau mode d'organisation du travail

ENTREPRISE Proposé depuis six mois dans le cadre du "Nouveau contrat social", 1.000 salariés du constructeur automobile ont opté pour le télétravail. Il s’agit à 64% d’hommes… 

20 Minutes avec AFP

— 

Si le télétravail semble bien s'implanter chez PSA, la pratique peine à se généraliser en France.
Si le télétravail semble bien s'implanter chez PSA, la pratique peine à se généraliser en France. — DOVARGANES/AP/SIPA

Plus de 1.000 salariés français du groupe automobile PSA Peugeot-Citroën ont opté depuis début 2014 pour le télétravail, a indiqué mardi l’entreprise, qui qualifie ce lancement de «succès». Ces 1.000 collaborateurs sont à 64 % d’hommes et les volontaires ont en moyenne 43 ans.

«Diminution de la fatigue et du stress»

Ce mode de travail permet une «diminution de la fatigue et du stress liés au temps de transport», une «meilleure conciliation de la vie professionnelle et personnelle» et un «gain de concentration et d’efficacité», affirme PSA.

Les pratiques de travail à distance ont été encadrées chez PSA par l’accord de compétitivité (Nouveau contrat social) signé en octobre 2013 par quatre syndicats pour garantir la pérennité des sites en France d’ici à 2016, en échange d’efforts des employés sur les salaires et la flexibilité.

Deux formules sont possibles: l’une prévoit un ou plusieurs jours fixes de télétravail par semaine et l’autre, plus flexible, de trois à huit jours par mois.

«Après une phase d’essai, le lancement du télétravail est un succès. Il est devenu en quelques mois un mode normal d’organisation du travail», se félicite Philippe Dorge, directeur des ressources humaines.

Le télétravail «est bien sûr encadré et doit être compatible avec la nature de l’activité. Mais ses avantages pour le télétravailleur et pour l’entreprise sont prépondérants et l’écobilan est positif», estime le DRH, cité dans le communiqué.

PSA, qui a engagé depuis 2012 un vaste plan de restructuration, employait fin 2013 près de 84.000 salariés en France, soit une réduction de 7.000 postes en un an.

9 % de salariés en France ont opté en télétravail

Le télétravail est entré dans le Code du travail en mars 2012. Mi-2013, environ 9 % des salariés y avaient recours en France, alors que ce taux dépassait 20 % aux Etats-Unis et dans le Nord de l’Europe et s’échelonnait entre 15 et 20 % dans le reste de l’Europe.