Boeing : y a-t-il un espion dans l’avion ?

© 20 minutes

— 

Lockheed Martin déclare la guerre à Boeing. Au tribunal, en Floride. Le géant de l’aéronautique et de l’armement a porté plainte pour espionnage contre son concurrent, mardi. L’affaire remonte à 1998, avec l’attribution à Boeing par l’US Air Force du contrat de son futur lanceur spatial qui, basé à Cap Canaveral, devra placer en orbite des satellites espions. C’est justement en recourant à l’espionnage que Boeing aurait décroché ce marché. Selon le Wall Street Journal, la plainte de Lockheed fait état du vol de plus de 37 000 pages de documents techniques ou commerciaux. Lundi, Boeing a publié une pleine page de publicité dans plusieurs journaux pour s’excuser des agissements des deux ingénieurs et du cadre incriminés.