Bercy veut solder le compte des coupons de réduction

© 20 minutes

— 

Cartes de fidélité, bons de réduction : le « couponing » est en vogue dans la grande distribution. Une pratique désormais dans le collimateur de Bercy. « Il y a quelque chose d’absurde dans ce système », juge le secrétaire d’Etat au Commerce, Renaud Dutreil, interrogé, hier, par La Tribune. « Absurde », peu transparent, et peut-être même illégal. C’est ce que devra déterminer, dans quelques semaines, une analyse de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Bercy relance ainsi le débat sur la loi Galland autour de la revente à perte. Elle oblige les distributeurs à respecter les tarifs minima fixés par les fournisseurs. Difficile, donc, pour une enseigne, de se distinguer de ses concurrentes par ses prix en rayons. Solution : les bons de réduction. Financés généralement par les marques, ils permettent d’offrir les ristournes si utiles pour fidéliser la clientèle. « C’est la seule liberté qu’il nous reste, puisque les industriels ne baissent pas leurs prix », plaide Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution. Mais le consommateur s’y retrouve-t-il ? Bercy en doute, et préférerait que la guerre des prix se joue à découvert. Directement dans les rayons. F. K.