Assistant-drague, livreur de cigarettes… L’économie se met au service des fainéants

WEB Plusieurs activités ont vu le jour ces derniers mois pour aider les plus paresseux d’entre nous à survivre à l’enfer des tâches quotidiennes...

Nicolas Beunaiche
— 
Illustration: Une personne en plein sommeil.
Illustration: Une personne en plein sommeil. — POUZET/SIPA

Et si les fainéants étaient finalement profitables à l’économie? Depuis quelques mois, les services se multiplient aux quatre coins du globe pour aider ceux qui rechignent à réaliser des tâches pourtant quotidiennes par eux-mêmes, par manque de temps mais aussi par paresse. Drague, achat de cigarettes, attente devant les magasins… Si vous avez autant de scrupules à dépenser votre argent que de motivation à revendre, il existe forcément une entreprise prête à vous suppléer. 20 Minutes a sélectionné quatre activités parmi les plus originales.

L’assistant-drague sur Internet

L’amour, c’était mieux avant. Aujourd’hui, à l’ère des Tinder et autres Adopte un mec, «pas de temps à perdre», clame le site français Net Dating Assistance. Aux célibataires «pressés ou en manque d’inspiration», il propose donc une «plume experte» capable de séduire un internaute du sexe opposé et de décrocher un rendez-vous. Ensuite, le client n’a «plus qu’à». Inspiré d’un concept américain, Net Dating Assistance assure comptabiliser plus de 500 clients, «dont certains sont désormais en couple», et avoir reçu plus de 1.000 candidatures pour quelques postes seulement de séducteurs virtuels.

Le livreur de cigarettes

Aujourd’hui, on peut quasiment tout se faire livrer. Depuis plusieurs années déjà, les supermarchés proposent par exemple la commande et la livraison des courses à domicile. Le site parisien Tok Tok Tok va, quant à lui, encore plus loin avec la commande au détail de tout et n’importe quoi, du paquet de chips au médicament en passant par le paquet de cigarettes. C’est d’ailleurs l’un des services qui fonctionnent le mieux, selon Serge Alleyne, son fondateur, «surtout le dimanche et les jours de pluie». L’entreprise, lancée en 2013 et qui fonctionne sans stocks, se targue déjà d’avoir plusieurs dizaines de milliers de clients.

Le dépanneur de sous-vêtements

L’homme n’aime pas faire du shopping et laisse sa femme ou sa mère remplir son armoire et sa salle de bains. Partant de ce principe discutable, plusieurs sites proposent à l’homo faineantus de constituer pour lui des «packs» comprenant T-shirts, sous-vêtements et produits pour le corps. C’est le cas par exemple de Monsieurpack et d’Un Coq en Voyage, tous les deux créés en 2013. Pratique quand on part en voyage d’affaires par exemple. Le service a toutefois un coût (la livraison n’est évidemment pas gratuite) et une petite contrainte pour les hommes aussi paresseux qu’impatients ou étourdis: quelques jours sont nécessaires pour être livrés!

Le remplaçant dans les files d’attente

Attendre peut donc être un travail. Drôlement bien rémunéré, qui plus est. Après avoir gagné 325 dollars en remplaçant un impatient désireux de s’offrir un iPhone 5 le jour de son lancement, un New-Yorkais au chômage a ainsi eu l’idée de fonder l’agence Sold Inc. Aidé de ses 15 employés, il facture désormais à ses clients entre 10 et 25 dollars la demi-heure d’attente dans des séances de dédicaces, devant des salles de concert ou des magasins. Des clients qui ne sont pas forcément de riches hommes d’affaires de Manhattan, selon lui, mais aussi des étudiants rebutés à l’idée d’attendre pour s’inscrire à l’université. En Italie, un autre chômeur a développé le même concept en ciblant, lui, les administrations. Et il voit déjà plus grand, puisqu’il envisage d’ouvrir des antennes dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis. La fainéantise n’a visiblement pas de frontières.