France: rebond en trompe-l'oeil de la consommation en mai

© 2014 AFP

— 

La hausse des dépenses de consommation vient surtout des dépenses en énergie
La hausse des dépenses de consommation vient surtout des dépenses en énergie — Philippe Huguen AFP

Les dépenses de consommation en biens en France, mesurées en volume, ont augmenté de 1% en mai après un recul de 0,2% en avril, a annoncé vendredi l'Insee, avertissant toutefois que la hausse vient surtout des dépenses en énergie.

En mai, les dépenses en biens fabriqués des ménages ont reculé de 0,1%, celles d'alimentation de 1,1%, celles de biens durables de 0,4%, mais les dépenses en énergie ont, elles, bondi de 8%.

Cette hausse «traduit un retour à la normale des dépenses de chauffage, alors qu'elles avaient reculé en début d'année en raison de températures particulièrement clémentes cet hiver et au début de printemps», a expliqué l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Pour ce qui concerne la consommation de biens durables, elle a été plombée en particulier par le recul de 2,9% des dépenses en automobiles, alors qu'elles avaient augmenté de 0,7% en avril.

La consommation de biens représente à peu près la moitié des dépenses totales de consommation des ménages.

L'Insee précise dans son communiqué que le chiffre d'avril a été revu légèrement en hausse, puisque la baisse avait été initialement estimée à -0,3%.

Pour l'ensemble de l'année, l'Insee table jusqu'ici sur une progression en moyenne de 0,3% de la consommation totale, de biens et de services, soit le même rythme qu'en 2013.