Ecotaxe: Les péages sur autoroute, la nouvelle piste du gouvernement

TRANSPORTS Pour compenser le manque à gagner du péage de transit...

20 Minutes avec AFP

— 

Un péage autoroutier près de Toulouse.
Un péage autoroutier près de Toulouse. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a assuré lundi que le manque à gagner du remplacement de l'écotaxe par un système de «péage de transit» pour les gros camions serait compensé par «d'autres ressources», évoquant «les péages sur autoroute».

«Il n'y aura pas moins d'argent, nous allons trouver d'autres sources», a déclaré le ministre sur France Info après avoir confirmé que le nouveau dispositif qui s'applique aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes et est limité à 4.000 kilomètres de voies rapporterait «de l'ordre de 500 millions (d'euros) au lieu de 800 millions». Mais, a-t-il ajouté, il n'est «pas question que ce budget en faveur (...) des transports alternatifs à la route diminue». 

«Compléter les ressources de ce péage de transit poids-lourds par d'autres ressources»

Le produit de l'ex-écotaxe devait notamment servir à financer des projets de transport collectif. «La quantité de travaux restera la même que celle qui était prévue. Il faudra seulement compléter les ressources de ce péage de transit poids-lourds par d'autres ressources qui nous permettront de maintenir ce budget transport», a poursuivi Sapin, jugeant que les critiques du nouveau système -Bonnets rouges ou écologistes- l'avaient mal compris.

Le gouvernement «travaille» sur plusieurs pistes, a-t-il affirmé, «mais il y a des possibilités s'agissant des péages sur autoroute». «Il y a d'autres possibilités dans le cadre des directives européennes qui encadrent légitimement ces dispositifs», a-t-il précisé.