Télécoms: Explosion du trafic, forte croissance des abonnements et investissements élevés en 2013

TELEPHONIE Le bilan de l'observatoire des marchés de communications électroniques en 2013, publié ce mercredi par l'Arcep souligne un niveau élevé des investissements...

R.L. avec AFP

— 

Le prix des services mobiles a chuté de 27,2% en 2013 selon l'Arcep
Le prix des services mobiles a chuté de 27,2% en 2013 selon l'Arcep — Josep Lago AFP

Envolée du trafic sur fixes et portables et forte croissance des abonnements mais baisse des revenus par opérateur: Le bilan de l'observatoire des marchés de communications électroniques en 2013, publié ce mercredi par l'Arcep souligne aussi un niveau élevé des investissements.

46,6 milliards d'euros hors taxes

Le revenu des opérateurs sur les marchés de gros et de détail a plongé de 6,4% à périmètre constant, à 46,6 milliards d'euros hors taxes en 2013, tiré par la baisse de 7,7% du marché de détail sur un an. Le marché de détail est très important puisqu'il représente 38 milliards d'euros en 2013, dont 35,1 milliards pour les services de communications électroniques.

Pourtant, le nombre abonnements aux services mobiles et aux services fixes continue de s'accroitre rapidement, de 5,0% pour le mobile et de 4,0% pour le haut et le très haut débit fixe.

240 milliards de minutes

Le volume de l'ensemble du trafic téléphonique fixe et mobile a augmenté de 2,8% en 2013 par rapport à 2012, représentant au total 240 milliards de minutes. Une croissance due à la progression de la voix sur les réseaux mobiles avec 18 milliards de minutes supplémentaires en 2013 au détriment du trafic vocal sur les téléphones fixes qui a chuté de 10,0% sur un an.

La consommation de données sur les réseaux mobiles explose avec une croissance de 10 milliards du nombre de SMS envoyés et une progression de 63% du volume de données consommées au départ des mobiles par rapport à 2012.

Le montant des investissement reste très élevé

La consommation de données sur les réseaux fixes continue à croître et s'avère pour l'instant encore supérieure à celle du mobile. Parallèlement le montant des investissements réalisés par les opérateurs reste très élevé: 7,2 milliards d'euros, au cours de l'année 2013, soit 1,5% de l'investissement global national (FBCF).

Hors montant consacré par les opérateurs aux achats de licences (2,6 milliards d'euros en 2012), le niveau des investissements se maintient depuis trois ans à un niveau supérieur à 7 milliards d'euros, souligne l'Arcep.

L'activité mobile représente environ le tiers des flux d'investissements des opérateurs. La part des investissements dans le haut et très haut débit mobile (3G et 4G) est estimée à environ 1,7 milliard d'euros en 2013.