Chômage en avril: «Pas d'amélioration», ni «d'aggravation significative», selon François Rebsamen

EMPLOI «Mon objectif est que la moyenne sur le deuxième trimestre de cette année soit inférieure à la moyenne du premier trimestre», déclare-t-il....

R.L. avec AFP

— 

François Rebsamen à l'Assemblée nationale le 7 mai 2014.
François Rebsamen à l'Assemblée nationale le 7 mai 2014. — K. TRIBOUILLARD / AFP

François Rebsamen, le ministre du Travail, assure que les chiffres sur les inscrits à Pôle emploi fin avril, qui doivent être publiés ce mercredi 18H00, ne vont pas montrer d'«amélioration immédiate», ni une «aggravation significative», dans une interview aux journaux du groupe Ebra.

«Concernant le mois d’avril, je ne m’attends pas à une amélioration immédiate, pas non plus à une aggravation significative», indique M. Rebsamen. «Mon objectif est que la moyenne sur le deuxième trimestre de cette année soit inférieure à la moyenne du premier trimestre», ajoute-t-il, alors que la métropole comptait fin mars 3,349 millions d’inscrits à Pôle emploi, un record.

«Il faut aussi que l’économie française reparte»

«Les dispositifs sont là, mais il faut aussi que l’économie française reparte», selon le ministre. Concernant le score du Front national aux européennes, il le lie au chômage: «Il y a de nombreuses raisons, mais le chômage est une des composantes majeures du Front national en France. Surtout le chômage de masse, qui est destructeur de la cohésion sociale, et porte atteinte à l’optimisme de la nation».

En mars, Pôle emploi avait enregistré 1.600 nouveaux inscrits dans la catégorie A (sans aucune activité) et 11.700 en incluant ceux qui exerçaient une petite activité. Selon l’Unédic, l’organisme qui gère l’assurance chômage, la hausse devrait se poursuivre, avec 103.200 demandeurs d’emploi sans activité supplémentaires en 2014 et 60.000 en 2015.

Le gouvernement, qui a jusqu’à présent mis l’accent sur le chômage des jeunes, doit présenter d’ici la mi-juin un plan pour l’emploi des seniors. «L’alternance sera comprise dedans mais il y aura aussi des mesures que Pôle emploi devra mettre en oeuvre pour faciliter l’accueil, l’accompagnement, le suivi des seniors», a dévoilé François Rebsamen.

Le gouvernement a maintenu ses prévisions

L’exécutif mise sur le pacte de responsabilité, et ses 30 milliards d’euros de crédits d’impôt (CICE) et d’exonérations de cotisations patronales, pour créer jusqu’à 500.000 emplois à l’horizon 2017.

Mais le ministre du Travail a concédé à la mi-mai qu’une croissance nulle ne permettrait pas de créer des emplois, après que l’Insee eut annoncé une stabilité du PIB au premier trimestre alors que Bercy tablait sur une croissance de 0,1 %.

Malgré les chiffres du premier trimestre, le gouvernement a maintenu ses prévisions de croissance pour 2014 (1 %) et pour 2015 (1,7 %). Les économistes estiment en général que l’économie crée des emplois à partir d’une croissance moyenne annuelle de 1,5 %. De son côté, l’OCDE ne prévoit pas de baisse du chômage en métropole avant «fin 2015», tandis que la Commission européenne table, Outre-mer inclus, sur une hausse en 2014 et une baisse en 2015.