Télécoms: le DG d'Alcatel-Lucent apelle à une consolidation des opérateurs

© 2014 AFP

— 

L'Autorité des télécoms française (Arcep) a ouvert des enquêtes administratives à l'encontre des quatre opérateurs français concernant des retards dans le déploiement de leurs réseaux mobiles 3G
L'Autorité des télécoms française (Arcep) a ouvert des enquêtes administratives à l'encontre des quatre opérateurs français concernant des retards dans le déploiement de leurs réseaux mobiles 3G — Justin Sullivan Getty

Le directeur général de l'équipementier français Alcatel-Lucent, Michel Combes, a appelé mercredi à des rapprochements entre opérateurs téléphoniques pour assurer les investissements nécessaires dans les réseaux de télécommunications.

«Il est temps de réformer nos politiques de concurrence en Europe et de permettre la consolidation des acteurs, seule susceptible de libérer l'investissement», a déclaré M. Combes sur l'antenne de BFM Business.

«Je me réjouis qu'enfin l'Arcep (le régulateur des télécoms françaises) s'inquiète du niveau d'investissements» de l'ensemble des opérateurs, a-t-il ajouté.

La veille, l'Arcep avait annoncé l'ouverture de cinq enquêtes administratives pour recadrer les opérateurs de téléphonie mobile français concernant des retards dans leurs déploiements 3G ou des baisses de qualité de service.

M. Combes a souligné que, depuis 2008, «les investissements dans les réseaux de télécommunications ont baissé de 3 à 4% chaque année», alors qu'ils ont augmenté de 5 à 10% aux Etats-Unis.

Conséquence : «5% des clients de la 4G dans le monde sont en Europe, alors que l'Europe a inventé la téléphonie mobile», a relevé non sans une pointe d'ironie le directeur général d'Alcatel-Lucent, dont le groupe est en plein recentrage sur l'IP (réseaux internet), le cloud et l'accès très haut débit.

Alcatel-Lucent réalise 50% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis.

L'Arcep a notamment décidé de mener une enquête sur l'avancement des investissements du quatrième opérateur, Free Mobile, dans son réseau 3G. Il est tenu de couvrir via son propre réseau 75% de la population d’ici le 12 janvier 2015.