La consommation mondiale de vin recule en 2013, les États-Unis devancent la France

ECONOMIE Cinq pays représentent à eux seuls la moitié de la consommation mondiale…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: Un vigneron regarde la couleur de son vin.
Illustration: Un vigneron regarde la couleur de son vin. — GILE MICHEL/SIPA

La consommation de vin s'est légèrement tassée dans le monde en 2013, selon l'Organisation internationale du vin (OIV) qui signale que le marché américain est passé devant la France.

Au total, on a bu 238,7 millions d'hectolitres de vin, soit 2,5 millions hl de moins (1%) qu'en 2012, consommés pour moitié entre les Etats-Unis (29 millions hl), la France (28 millions hl), l'Allemagne, l'Italie et la Chine, a précisé Jean-Marie Aurand, directeur général de l'OIV qui présentait ce mardi à Paris les grandes tendances de ce marché mondial qui représente 73 milliards d'euros.

-7% de consommation en France

Et si en volume les échanges mondiaux ont baissé de 2,2 % (98 millions hl) en valeur, ils ont gagné 1,5% à 73 milliards d'euros: «le marché s'est globalisé: 25% de la production mondiale étaient exportés il y a 10 ans, c'est 10 points de plus désormais».

Au passage, les Etats-Unis sont devenus les premiers consommateurs, dépassant pour la première fois le marché français. Car si la consommation américaine est restée quasiment stable (+0,5% tout de même) celle de l'Hexagone a fortement baissé (-7%).

Pour Jean-Marie Aurand, c'est peut-être un effet prix qui peut expliquer ce repli général après une faible récolte en 2012 mais s'agissant de la France, c'est plus certainement un simple «ajustement statistique».