Pierre Gattaz répond aux révélations du «Canard» sur sa rémunération

MEDEF ... et aux remontrances de François Hollande...

O. G.

— 

Pierre Gattaz, le 18 février 2014, lors d'une conférence de presse à Paris
Pierre Gattaz, le 18 février 2014, lors d'une conférence de presse à Paris —

Nouvelle polémique ou fumée sans feu? François Hollande n’a pas vraiment apprécié les révélations ce mardi du Canard enchaîné, qui assure que Pierre Gattaz, patron du Medef, a augmenté sa rémunération de 29% dans son entreprise l’an dernier.

Hollande appelle Gattaz à la responsabilité

«Il y a un moment où chacun doit être responsable: on ne peut pas demander la baisse du Smic, voire sa suppression, et en même temps considérer qu’il n’y a pas de salaire maximum», a déclaré François Hollande sur BFMTV-RMC.

«Que tout est possible pour ceux qui sont en haut et que rien ne serait possible pour ceux qui sont en bas!», a protesté le président, interrogé spécifiquement sur cette révélation de l’hebdomadaire satirique. Pour lui, c’est «un principe contraire aux principes de la République».

Sa rémunération atteint 420 K euros en 2013

Des remontrances que Pierre Gattaz désapprouve. Le patron du Medef a rapidement répliqué, sur son blog. Soulignant que «quand on crée de la richesse, on la distribue», le président du Medef a précisé les chiffres concernant son entreprise et sa rémunération. Lui affirme que son salaire a été augmenté de +3 % au 1er janvier 2013. «Au final, ma rémunération en 2013 s’élève à 420 K€, dont 102 k€ de variable. Pour mémoire, la limite maximum des salaires des PDG des entreprises publiques a été fixée par l’Etat à 450 K€», ajoute le président de Radiall. Pierre Gattaz détaille d’ailleurs la hausse de son bonus: il «a atteint pour ma part 102 K€ en 2013, contre 14 K€ en 2012, 58.4 K€ en 2011, et 0€ sur les trois années 2008, 2009, 2010, soit une moyenne de 30 k€ par an sur 6 ans», tente de nuancer le patron des patrons.