Jobs d'été: «Listez vos compétences, vos qualités et vos motivations»

VOS QUESTIONS Isabelle Guérif, du Centre d’Information et de documentation pour la jeunesse, a répondu à vos questions...

C. La.

— 

no credit

Le chat est désormais terminé. A bientôt!

>> Vous voulez que Gilles Payet, coach emploi, décrypte votre candidature pour un job d’été? Envoyez-nous votre CV et votre lettre de motivation à contribution@20minutes.fr , ils vous livrera ses conseils.

Les questions des internautes et les réponses d'Isabelle Guérif:

Le mot de la fin?

 

Tout part de vous. Donc prenez le temps de réfléchir à vous: vos qualités, vos envies, qu’avez-vous envie de découvrir? Un job d’été va bien au-delà du simple moyen de gagner de l’argent. C’est très intéressant de varier ce type d’expérience pour découvrir ce qu’on n’aurait pas la possibilité de découvrir autrement, et notamment les collègues d’un été qui eux, ne sont pas en job d’été et ont beaucoup à vous apprendre. Croyez en vous, présentez simplement et sincèrement vos qualités et savoirs faire, et vous aurez toutes les chances de convaincre votre futur boss.

 

Milo: N’est-ce pas trop tard pour se mettre à chercher un job d’été?

Fin avril il y a encore beaucoup d’offres mais il ne faut pas tarder. Plus  on se rapproche de l’été moins il y a d’offres et plus elles sont qualifiées. Mais si on prend le temps de très bien préparer sa candidature, on peut tenter sa chance en dernière minute et jouer les remplaçants (il faut pour cela cibler et se montrer très motivé: le candidat idéal qui remplace au pied levé).

Thomas: On me parle beaucoup des vendanges, bonne ambiance, au grand air etc… Mais les conditions et le salaire ont l’air de beaucoup varier. Quelles sont-elles en fait?

D’abord les vendanges sont un travail très physique. Donc il faut être prêt à souffrir un peu et à un engagement physique important.

L’employeur fournit quelquefois l’hébergement, qui peut être collectif et un peu rudimentaire.

Les conditions varient en effet beaucoup selon les employeurs.

Il ne faut pas hésiter à changer d’employeur si une meilleur opportunité vous est offerte (bouche à oreilles sur place).

Il faut privilégier les contacts locaux dans les régions viticoles concernées (producteurs et Pôles emploi locaux).

Offres aussi sur pole-emploi.fr «aide agricole».

H: Je n’ai jamais bossé, j’ai 18 ans. Comment savoir quel type de job d’été me correspondrait? Et surtout, comment justifier mes capacités?

C’est votre premier job, une préparation solide s’impose. Je vous conseille de bien vous informer et de recueillir des conseils de professionnels. Pour cela il y a par ex le CIDJ et les Centres d’Information Jeunesse qui ont des conseillers qui aident pour le CV, la lettre , la préparation à l’entretien d’embauche et la démarche générale. 

Sur Internet on trouve aussi la typologie des jobs, soit sur des sites d’info (comme www.jcomjeune.com ) soit directement en balayant les offres pour voir ce qu’il y a sur le marché qui pourrait vous correspondre (www.journeesjobsdete.com) .

Il faut lister vos compétences, vos qualités, vos motivations (en voyant le bon côté du job, qui, même dur, est une expérience du monde de l’entreprise). Ensuite les mettre en regard avec les postes proposés. A vous de juger ce que vous êtes capable de faire. Mais surtout, dites vous que les jobs classiques (vendeur, serveur…) nécessitent peu de technicité, que vous allez apprendre rapidement. Par contre les qualités sont fondamentales : poli, rigoureux, ponctuel, serviable, attentif aux autres etc… C’est à vous de prendre du recul sur vos qualités et votre courage, car travailler 1 ou 2 mois à temps plein demande de la constance, une vraie motivation.

Kerim: Où se renseigner pour trouver un emploi dans l’animation?

Directement auprès des organisateurs : www.123sejours.com ou sur les sites spécialisés : planetanim.com  animjobs.com, auprès des organismes de loisirs : cnajep.asso.fr ou auprès des campings et villages vacances.

Le CIDJ et les Centres d’Information jeunesse ont les adresses locales. L’intérêt de contacter directement des organismes est qu’ils vont penser à vous si ils ont une défection de dernière minute (fréquent) mais attention il faut des qualifications pour travailler dans l’animation : BAFA pour l’animatuer, BP JEPS pour l’animateur sportif, BSB pour le surveillant de baignade

Geraldine: J’ai déjà un job étudiant (toue l’année) mais qui ne me prend que 15 heures par semaine (réparties entre le vendredi et le dimanche mais les horaires changent chaque semaine). Ayant plus de temps l’été, je souhaite combler le reste de ma semaine avec un autre contrat. Comment dois-je m’y prendre? Ai-je des chances qu’un employeur s’adapte à l’emploi du temps de mon premier employeur?

Il va falloir cibler de manière serrée car la majorité des jobs d’été sont à temps plein.

Votre employeur ne peut-il vous faire un contrat plus étendu pour la période d’été ?

Un employeur ne va pas s’adapter, il va vous recruter en temps partiel si c’est dans ses habitudes ou besoins de RH. Cela peut être le cas de grosses structures : hôpitaux, grandes surfaces, grands magasins, et souvent pour des jobs pas glamour, style manutention, cuisine et ménage, qui ont lieu le matin.

Donc à vous d’examiner tout cela et de chercher autour de vous (plus facile et moins de temps de transport).

Arnaud: A partir de quel âge peut-on avoir un job d’appoint l’été?

A partir de 14 ans mais avec beaucoup de contraintes et de formalités, et peu de chance d’être embauché en dehors de la famille ou de l’entourage. De 16 à 18 ans, il faut un accord parental écrit. La réglementation est plus dure que celle des adultes: pas d’heures sup, pas de travail de nuit ni les jours fériés. Certains emplois sont interdits, par ex dans les débits de boissons, ou dans le bâtiment… Les employeurs pour toutes ces raisons (mais aussi parce qu’ils peuvent facilement trouver des étudiants majeurs plus mûrs) préfèrent des jeunes majeurs pour leurs jobs d’été (exception pour le restauration rapide et l’animation, avec le BAFA passé à 17 ans).

Clémentine: Quelles sont les entreprises qui recrutent le plus facilement? Lesquelles oublier d’avance?

Les secteurs qui recrutent le plus sont les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, de la vente , du commerce, de l’animation, de l’assistance, du tertiaire (remplacement de salariés en congés), l’agriculture, l’entretien, le tourisme, la manutention… c’est très large et aussi bien des grandes entreprises que le commerçant du coin recrute. Il faut oublier les entreprises (souvent en bord de mer) qui proposent de payer au noir et vont vous escroquer, non seulement de vos droits, mais risquent de ne pas payer ce qu’ils ont promis (sans fiche de paye) et de vous faire travailler plus que la durée légale.

Quand on s’y prend tôt (jusqu’à avril) on peut cibler les grandes entreprises (certaine sont déjà fait leur planning d’été dès janvier !). Plus tard plutôt les petites et les organismes d’animation et de tourisme, qui recrutent plus tard. Il ne faut pas hésiter à passer plusieurs entretiens de recrutement car certaines entreprises ajustent avant l’été en fonction des besoins de dernière minute.

L’important c’est vous, quelles sont vos envies, vos compétences, vos qualités. A vous de choisir le ou les jobs qui vous motivent, et ensuite ce sera facile de cibler les entreprises, et d’être convaincante.

Pp: J’essaie d’engranger des fonds pour faire un voyage. Je suis prêt à faire à peu près n'importe quoi mais je veux gagner un (très) bon salaire. Vous me conseillez quoi?

Pour gagner un très bon salaire, il faut soit être pistonné, soit être très qualifié, ce qui n’est pas le cas de la majorité des étudiants. Donc à vous d’envisager vos points forts, pour voir dans quelle mesure ils peuvent servir de pré-requis à des jobs d’été bien rémunérés.

Parmi les jobs d’été bien rémunérés, beaucoup nécessitent un excellent niveau de langues étrangères : exemple dans l’assistance, les assurances, l’hôtellerie de luxe. A noter que les langues rares sont un atout, si vous êtes bilingue en arabe ou en turc, de très bonne présentation et de bon niveau général, vous pouvez postuler dans les palaces parisiens (5 étoiles), qui recherchent de tels profils en jobs étudiants. Les salaires sont nettement supérieurs à l’hôtellerie classique. De manière générale le domaine du luxe paye mieux mais les places sont rares et souvent par connaissance.

L’idée est de trouver une compétence voire une expérience peu courante et la jouer décalé en postulant ailleurs que dans les entreprises assaillies de demandes.

Si vous êtes en fin d’études vous êtes qualifié et pouvez prétendre à un salaire supérieur au salaire minimal, à vous de sélectionner le poste à convoiter et d’envoyer des candidatures spontanées. Dans les jobs d’été plus classiques, les postes de chefs d’équipe sont mieux payés, si vous pouvez prouver une certaine expérience.

Juanita: Quel statut a-t-on quand on travaille l’été? Suis-je considérée comme salariée? (Par exemple aux yeux de la mutuelle et des impôts je suis étudiante ou salariée?)

C’est la législation habituelle qui fait loi. Un job d’été est un CDD qui ouvre les mêmes droits qu’un autre type d’emploi. Vous devez donc avoir un contrat de travail, une fiche de paie, le SMIC minimum. Ces précieux mois compteront pour votre retraite.

Par contre, les jeunes de moins de 26 ans (au 1er  janvier de l’année d’imposition) sont exonérés d’impôts sur les salaires perçus pendant leurs études ou pendant les congés scolaires ou universitaires, dans la limite de 3 mois de SMIC pour une année (4 335 € pour la déclaration 2014).

Votre Mutuelle continue à vous protéger pendant les congés d’été.

Vous avez tous les droits des autres salariés plus vos droits d’étudiante.

Victor: Je cherche un job d’été avant de reprendre mes études en septembre mais je manque d’expérience professionnelle. Comment faire?

Bonjour Victor. Les recruteurs cherchent à s’assurer que les jeunes qu’ils vont recruter ont les compétences et les qualités pour le poste en question. Une première expérience peut en attester mais vous pouvez tout à fait prouver que vous les possédez en mettant en avant d’autres expériences extra-professionnelles. Examinez les compétences et les qualités énoncées dans l’annonce (ou dans une annonce similaire pour un même profil de poste).

Trouvez les situations où vous avez fait preuve des compétences et qualités requises. Ex : expérience sportive pour «aime le travail en équipe»; participation à des compétitions pour «compétence commerciale»... Les recruteurs cherchent également des jeunes motivés. Il est essentiel d’exprimer votre motivation: «J’ai très envie d’occuper ce poste de vendeur parce que…»

Vous êtes étudiant donc votre niveau est certainement au-dessus du job d’été convoité. Il faut que vous en soyez conscient pour être sûr de vous, et argumenter aisément, ce qui rassurera le recruteur, qui cherche un jeune qui a envie de travailler, et bien.

Il faut donc cibler votre recherche en la limitant à un job que vous avez (au moins un peu) envie de faire. Ensuite mettez en avant les bons côtés du poste, et vos expériences associatives, culturelles, même amicales (voyages à l’étranger entre amis : compétences en langues, débrouille, esprit  d’équipe…) en relation avec le profil.