L’autogestion résiste à la crise

© 20 minutes

— 

Déjà atypiques par leur statut, les sociétés coopératives de production (Scop) se distinguent aussi sur le marché du travail. Selon les chiffres publiés hier par leur fédération, leurs effectifs ont augmenté de 7,3 % l’an dernier, alors que la moyenne des entreprises françaises stagnait à 0,4 %. Les 1 652 Scop emploient près de 34 200 personnes, pour un chiffre d’affaires total de 2,9 milliards d’euros. Particularité de ces PME présentes dans l’ensemble des secteurs d’activité : elles appartiennent à leurs salariés. Ceux-ci se partagent le capital, et votent pour désigner leurs dirigeants et fixer la stratégie à suivre. Un modèle d’autogestion qui s’applique à des entreprises de taille modeste : leur effectif moyen s’élève à vingt-deux personnes.