Nokia arrête la téléphonie et cède son activité à Microsoft

TÉLÉPHONIE D’un montant de 5,44 milliards d’euros au total, l’accord porte sur le rachat de l’activité téléphones portables et du droit d’utilisation des brevets du groupe finlandais….

R.L. avec AFP
— 
Le Pdg de Nokia Stephen Flop présente le Nokia X le 24 février 2014 au Congrès mondial du mobile à Barcelone
Le Pdg de Nokia Stephen Flop présente le Nokia X le 24 février 2014 au Congrès mondial du mobile à Barcelone — Lluis Gene AFP

Lundi, l’équipementier en télécoms finlandais Nokia a annoncé dans un communiqué la cession définitive de sa division téléphones portables et tablettes à l’américain Microsoft pour le vendredi 25 avril.

Microsoft compte rivaliser avec Google, Apple et Samsung

Fin mars, le groupe finlandais avait indiqué que cette cession aurait du retard, alors qu’elle avait été annoncée en septembre 2013. D’un montant de 5,44 milliards d’euros au total, l’accord porte sur le rachat de l’activité téléphones portables (3,79 milliards) et du droit d’utilisation des brevets du groupe finlandais (1,65 milliard), permettant à Microsoft de rivaliser avec Google, Apple et Samsung.

Après des mois de discussions où plusieurs approbations étaient requises — comme celle du ministère du Commerce chinois, de la Commission européenne ou du département américain de la Justice — la transaction semble toucher à son but.

En 2012, le tournant

Nokia était numéro un mondial des téléphones portables avant de se faire voler la vedette en 2012 par le sud-coréen Samsung, un retournement de situation qui s’est amorcé avec l’apparition de l’iPhone d’Apple en 2007.

A travers cette cession, le groupe finlandais espère renouer avec la rentabilité et prévoit de se concentrer sur les activités de services et de construction de matériels pour opérateurs de réseaux. Microsoft, concepteur de logiciels qui ne construit que peu de matériel informatique, dispose de ressources financières considérables pour redresser un fabricant de téléphones en situation délicate.