Quand l'hôpital public abrite le business privé

©2006 20 minutes

— 

Certains spécialistes des hôpitaux ont une lucrative activité privée au sein même de leur établissement. Parfois au détriment de malades qui ne peuvent payer plus que les tarifs Sécu et à qui l'on préfère des patients plus prospères. Le Parisien d'hier a révélé les honoraires touchés en 2005 par douze « pontes » grâce à cette pratique qui concernerait 12 % des praticiens. Avec des consultations à plus de 100 e, ces employés complètent leurs salaires, qui oscillent entre 4 500 et 8 000 e net mensuels. La palme revient au professeur Bertrand Dufour, de l'hôpital Necker à Paris, qui facture 6 000 e l'ablation d'une tumeur sur un rein (quinze fois le tarif Sécu). Résultat annuel : 570 000 e brut.