Les patrons entrent en piste électorale

©2006 20 minutes

— 

Le Medef a clamé jeudi le "besoin d'air" des patrons, entrant à son tour dans la campagne présidentielle avec un "show pédagogique" à Bercy réunissant près de 6.000 patrons et la publication d'un "livre blanc" qui revendique davantage de liberté pour les entreprises.
Le Medef a clamé jeudi le "besoin d'air" des patrons, entrant à son tour dans la campagne présidentielle avec un "show pédagogique" à Bercy réunissant près de 6.000 patrons et la publication d'un "livre blanc" qui revendique davantage de liberté pour les entreprises. — Thomas Coex AFP

C'est dans un discours lyrique aux accents patriotiques que la présidente du Medef a livré hier le message des patrons aux candidats à la présidentielle. Adoptant un refrain inspiré de l'appel à l'égalité entre blancs et noirs lancé en 1963 par Martin Luther King à Washington – « notre rêve à nous, les chefs d'entreprise » –, Laurence Parisot a martelé leur « besoin d'air » pour libérer le « génie français ». « La respiration, quel plaisir! Quel bonheur! Ouvrir la fenêtre, prendre un grand bol d'air, aérer la pièce... », a-t-elle déclamé devant 6 000 patrons réunis à Paris.

Le « cahier de doléances » 2007 se veut plus poétique et pédagogique que d'ordinaire, le livre blanc Besoin d'air sera d'ailleurs vendu 15 e en librairie. Mais le contenu reste dans la droite ligne des rengaines du Medef : « Excès de la fiscalité, du Code du travail... » A l'image des maux, les remèdes préconisés sont plus originaux sur la forme – inscription de la modération fiscale dans la Constitution ou réforme du licenciement sur le modèle du divorce par consentement mutuel – que sur le fond.

Angeline Benoit