Isère: Les salariés de Sequana retiennent leurs dirigeants

Souhir Bousbih avec AFP

— 

Charavines (Isère).
Charavines (Isère). — GOOGLE MAPS / 20 MINUTES

 Les salariés du papetier Arjowiggins (groupe Sequana) retiennent depuis jeudi une partie de leur direction sur le site de Charavines (Isère), a-t-on appris vendredi de source syndicale. Le même jour, le directeur général d’Arjowiggins, Guy Léonard, leur avait appris le désengagement du groupe sur le site d’ici 2015.

500 emplois menacés en France

« On a invité à dormir nos principaux dirigeants hier soir. On les retiendra tant qu'on n'aura pas de garantie de leur part sur le report du PSE » (plan de sauvegarde de l'emploi), a déclaré Julien Ricardi, délégué syndical CGT. Après avoir laissé partir le directeur du site et la directrice des ressources humaines, les salariés retiennent encore Guy Léonard et Jonathan Mitchell, le directeur général de Papiers de Créations.

Jeudi, les deux hommes avaient annoncé aux 185 employés du site isérois le désengagement du groupe d’ici 2015, en raison de mauvais chiffres et d’une concurrence accrue d’internet. Des explications insuffisantes pour les salariés, à bout de nerfs, qui demandent que la direction étudie une cession de l'usine avant de procéder à tout licenciement. « Les salariés sont très motivés, très mobilisés, ils n'ont plus rien à perdre », a affirmé Julien Ricardi.

Faute de repreneur, le site isèrois sera fermé dans un an. Idem à Wizernes, dans le Pas-de Calais, où  Arjowiggins emploie 307 salariés...