Anne Hidalgo visite le projet «d'incubateur numérique» de Xavier Niel

© 2014 AFP

— 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, à la Halle Freyssinet avec l'architecte Jean-Marc Wilmotte, le 9 avril 2014
La maire de Paris, Anne Hidalgo, à la Halle Freyssinet avec l'architecte Jean-Marc Wilmotte, le 9 avril 2014 — Joel Saget AFP

La maire de Paris, Anne Hidalgo a visité jeudi la Halle Freyssinet, bâtiment classé appartenant à la SNCF et qui doit devenir en 2016 un incubateur de start-up géant, en présence du promoteur de cette initiative, le patron d'Iliad, Xavier Niel.

«Paris est une ville magique qui a tous les avantages pour les activités du numérique. On a décidé d'ajouter un lieu emblématique», la Halle Freyssinet, «qui vient s'intercaler dans l'écosystème parisien d'incubateur», a déclaré M. Niel.

Le site, situé dans le XIIIe arrondissement à proximité de la Gare d'Austerlitz, de l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, et de la BNF, pourra accueillir un millier de start-up, soit 2.500 à 3.000 personnes.

«Les autoroutes de l'information vont remplacer les rails», a déclaré Mme Hidalgo, qui a ajouté qu'elle «assumait la spécialisation de Paris dans l'économie numérique».

La mairie de Paris a racheté la Halle Freyssinet et ses alentours immédiats à la SNCF et a revendu le bâtiment au consortium Niel/Caisse des dépôts pour 70 millions d'euros.

Le projet de réhabilitation de la Halle représente un budget d'environ 160 à 170 millions d'euros, avec une participation de la CDC de 5 à 10%, a assuré M. Niel. Il a cependant ajouté que le financement pourrait aller jusqu'à 200 millions en comptant les logements qu'il souhaite y ajouter.

Les travaux, dirigés par l'achitecte Jean-Michel Wilmotte, débuteront durant l'été en vue d'une livraison en 2016.

En plus de réhabiliter la Halle, bâtiment classé de 310 mètres de long sur 58 de large, le projet prévoit de l'intégrer dans le quartier en créant deux rues piétonnes qui relieront deux espaces aujourd'hui coupés par la présence du réseau ferroviaire.