Abandon du catalogue des 3 Suisses : 200 postes menacés

ECONOMIE Le catalogue représentait encore 20% du chiffre d'affaires du groupe, mais «cette part n'était plus profitable», selon un porte-parole du groupe...

20 Minutes avec AFP

— 

Le siège de l'enseigne de VPC, Les 3 Suisses, à Croix (59).
Le siège de l'enseigne de VPC, Les 3 Suisses, à Croix (59). — M.Libert/20 Minutes

La direction de 3 Suisses France a annoncé jeudi qu'elle envisageait de supprimer quelque 198 postes dans l'entreprise, conséquence de l'abandon de son gros catalogue traditionnel pour passer au tout internet.

Parmi ces 198 suppressions de postes, 166 salariés pourraient bénéficier de mesures de «réorientation professionnelle» et d'un congé de reclassement, alors que 32 personnes âgées de 57 ans et plus pourraient bénéficier de mesures de cessation d'activité. Ce plan social doit faire l'objet de négociations avec les représentants du personnel, dès le 17 avril, en comité d'entreprise.

3 Suisses France, filiale du groupe 3SI, souhaite ainsi « renouer avec la rentabilité en 2016 » et devenir le leader français de la mode et de la décoration sur internet, a annoncé son nouveau directeur général, Eric Dubois, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Villeneuve-d'Ascq (Nord).

Le premier catalogue est sorti en 1932

3 Suisses France a perdu environ 300 millions d'euros depuis 2008, dont 62 millions d'euros encore en 2013. Si le catalogue représentait encore quelque 20% du chiffre d'affaires du groupe, «cette part n'était plus profitable», selon un porte-parole du groupe. 3 Suisses France emploie actuellement 409 personnes.

Cet abandon d'une vénérable institution -le premier catalogue est sorti en 1932- est «la conséquence de la réflexion en cours sur le modèle de développement de l'entreprise », avait expliqué un porte-parole de l'entreprise le 18 mars dernier, lorsque l'information avait fuité dans la presse.

« Le dernier catalogue aura été celui que nous avons présenté en novembre 2013 et diffusé pour le printemps-été 2014 à quatre millions d'exemplaires », avait déclaré ce porte-parole à l'AFP. Le prochain, celui de l'automne-hiver 2014, aurait dû être présenté en mai et expédié en juillet.