Cigarettes: Philip Morris veut fermer son usine aux Pays-Bas, 1230 emplois menacés

EMPLOI Le fabriquant pointe des ventes en baisse sur les quatre dernières années...

avec AFP

— 

Le fabricant de tabac Philip Morris a annoncé lundi avoir porté plainte contre le gouvernement australien, après le vote au parlement d'une loi obligeant les firmes à présenter les cigarettes dans des paquets uniformes, quelle que soit la marque.
Le fabricant de tabac Philip Morris a annoncé lundi avoir porté plainte contre le gouvernement australien, après le vote au parlement d'une loi obligeant les firmes à présenter les cigarettes dans des paquets uniformes, quelle que soit la marque. — Greg Wood afp.com

Le cigarettier Philip Morris, leader mondial de l'industrie du tabac, annonce vendredi qu'il souhaitait fermer en octobre son usine située aux Pays-Bas et que 1.230 emplois étaient concernés par cette restructuration. « Cette annonce difficile a été précédée de longues réflexions et évaluations minutieuses de toutes les options disponibles », a indiqué Philip Morris dans un communiqué, pointant du doigt des ventes en baisse sur les quatre dernières années.

Celles-ci ont notamment été affectées par la « faiblesse du marché », les consommateurs se tournant vers des produits à moindre prix, comme le tabac à rouler. Ce déclin des ventes, évalué par Philip Morris à 20%, est également dû à « l'impact négatif des politiques fiscales et de régulation excessives, qui créent un environnement prolifique pour les organisations criminelles impliquées dans la contrebande de cigarettes », a ajouté Drago Azinovic, le président de Philip Morris pour l'Europe, cité dans le communiqué.

Le plus grand employeur de la région

L'usine de Bergen op Zoom, dans le sud-ouest des Pays-Bas, non loin du port de Rotterdam, est la plus grande usine du groupe en termes de capacités de production, selon son site internet. La majorité des cigarettes qui y sont fabriquées sont destinées à l'export pour les marchés européens et japonais. Plus grand employeur de la région, Philip Morris assure « être conscient des conséquences que la décision aura sur (ses) employés et leurs familles, et sur la communauté locale ».