Le grand retour de la bière Fischer

ÉCONOMIE n 2014, Heineken France veut relancer la marque alsacienne...

Alexia Ighirri

— 

La célèbre bière est brassée et embouteillée à Schiltigheim.
La célèbre bière est brassée et embouteillée à Schiltigheim. — G. Varela / 20 Minutes

Pour Heineken France, 2014 sera l'année de la bière Fischer. Le brasseur compte en effet relancer l'emblématique marque alsacienne à partir du second semestre. «Il fallait d'abord qu'on se focalise et qu'on réussisse sur les quatre marques (Heineken, Desperados, Pelforth et Affligem) qu'on avait choisies, explique Pascal Sabrié, président d'Heineken France. C'est fait et on est maintenant en capacité d'investir sur une nouvelle marque.»

Nouveau look

Son ancrage régional – la bière est exclusivement brassée et embouteillée à la brasserie de l'Espérance à Schiltigheim – est un atout : «C'est une tendance qui se développe sur le marché. On a la chance d'en avoir une dans notre portefeuille. Depuis des années, on a levé le pied sur cette marque et malgré cela elle continuait à marcher, assure-t-il. Maintenant elle va naturellement reprendre sa croissance.» Concrètement, pour lui assurer plus de visibilité, la bière Fischer a été relookée: le moule de la bouteille a été revu (mais pas son bouchon mécanique) pour y coller une étiquette.

La marque aura également son « Radler », à savoir une variante avec du jus de citron et moins d'alcool.

■ Nouveaux produits

La gamme s'étoffe aussi du côté des autres marques, avec l'Affligem « cuvée florem », la Desperados « verde » ou la Pelforth Radler, au pamplemousse rose.