La Libye, premier client étranger pour le Rafale?

avec AFP

— 

La Libye va commnander 13 à 18 avions de chasse Rafale fabriqués par Dassault Aviation, afin de moderniser son armée, devenant ainsi le premier client étranger du Rafale, rapporte Le Journal du Dimanche, citant une source proche des milieux gouvernementaux à Tripoli.
La Libye va commnander 13 à 18 avions de chasse Rafale fabriqués par Dassault Aviation, afin de moderniser son armée, devenant ainsi le premier client étranger du Rafale, rapporte Le Journal du Dimanche, citant une source proche des milieux gouvernementaux à Tripoli. — Alain Julien AFP/Archives

Il y a tout juste un mois, la communauté internationale et la France dénonçaient la condamnation à mort prononcée en Libye contre cinq infirmières bulgares et d'un médecin palestinien accusés d’avoir inoculé le virus du sida à 400 enfants libyens. La France, par l’intermédiaire de Philippe Douste-Blazy, le ministre des Affaires étrangères, se disait même «choqué».

Cette même Libye pourrait devenir le premier client étranger de l’avion de combat Rafale. L’armée du colonel Kadhafi commanderait en effet 13 à 18 avions de chasse Rafale fabriqués par Dassault Aviation, afin de se moderniser, rapporte Le Journal du Dimanche, citant une source proche des milieux gouvernementaux à Tripoli. «La décision politique d'acheter des avions de chasse français Rafale a été prise récemment au plus haut niveau de l'Etat libyen», indique le journal, précisant que le contrat portera sur 13 à 18 appareils pour un montant évalué à 2,5 milliards d'euros.

Salon de défense de Tripoli
Selon le JDD, «l'un des fils du colonel Kadhafi l'a lui-même essayé en France et des pilotes l'ont également testé en Libye lors du salon de défense de Tripoli début décembre». Toutefois, selon une source proche du dossier interrogée par l'AFP, «il n'y a aucun élément nouveau». Une source au ministère français de la Défense avait indiqué déjà, fin octobre, à l'AFP que la Libye était intéressée par l'achat d'avions Rafale et d'hélicoptères Tigre et pourrait le manifester à l'occasion d'une visite en France du chef d'Etat libyen.