Le temps est compté pour l’eldorado marocain des retraités

— 

 Destination favorite des seniors français en vacances, le Maroc les séduit aussi sur le long terme. Ils sont 40 000 installés à Marrakech, Agadir ou encore Essaouira. A tel point que depuis trois ans, un salon de l’immobilier marocain est organisé à Paris chaque année pour convaincre ceux qui y songent sans oser franchir le pas. Avec des arguments à faire rêver des plus modestes aux plus aisés. Pour le logement d’abord. En mai, des promoteurs immobiliers, assistés d’avocats et de notaires, offraient aux visiteurs des biens allant de 20 000 g pour un deux-pièces neuf à 350 000 g pour une villa à Marrakech. Autre avantage : l’usage répandu du français et des paysages variés, entreplages et montagnes. Et si les pensions sont imposables sur place, elles bénéficient d’un abattement de 40 %, qui peut monter à 80% si elles sont transférées dans une banquemarocaine.Au total, peu d’ombres au tableau dans un pays où le soleil brille toute l’année. Si ce n’est l’explosion des prix de l’immobilier et des routes pour le moins dangereuses.