La production industrielle française recule en décembre

© 2014 AFP

— 

Vue de Paris, le 9 mars 2014
Vue de Paris, le 9 mars 2014 — Ludovic Marin AFP

La production de l'ensemble de l'industrie française en janvier a reculé de 0,2% en volume, après avoir baissé de 0,6% en décembre, a annoncé lundi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'évolution en décembre a été révisée à la baisse par rapport au recul de 0,3% qui avait été publié auparavant.

Dans le seul secteur manufacturier, la production a augmenté de 0,7% après une stabilité en décembre (inchangé), a précisé l'Insee dans un communiqué.

En janvier, la production a «rebondi» dans la cokéfaction et le raffinage (+12,6%), profitant «d’un retour à la normale de l'activité après les mouvements sociaux de décembre». Elle a progressé de 4,7% dans les matériels de transport, avec une hausse de 9,7% dans les autres matériels de transport tandis qu'elle a cédé 0,3% dans l'automobile.

«En raison de la douceur des températures de janvier», la production a «nettement» baissé (-4,4%) dans les industries extractives, dans l'énergie et dans l'eau.

Au cours des trois derniers mois, la production a «légèrement» augmenté dans l’industrie manufacturière (+0,4%) et dans l’ensemble de l’industrie (+0,3%).

Sur cette période, elle a été en «forte» hausse dans la cokéfaction et le raffinage (+5,3%), et d'un moindre dynamisme dans les autres produits industriels (+0,4%) et les équipements électriques, et électroniques, l'informatique et les machines (+0,6%).

La production s'est maintenue dans les industries agricoles et alimentaires (+0,2%), mais a reculé légèrement dans les matériels de transport (–0,4%).

Par rapport aux trois mêmes mois de l'année dernière, la production manufacturière a progressé de 1,1%, marquée par un bond de 8,3% dans les matériels de transport et une hausse de 1,4% dans les équipements électriques, électroniques, et informatiques, ainsi que dans les machines, et de +0,5% dans les autres produits industriels.

En revanche, sur cette période, la production a reculé de 2,2% dans les industries agricoles et alimentaires et de 2,9% dans la cokéfaction et le raffinage.