Bouygues Telecom va vendre son réseau de 15.000 antennes à Free

A.-L.B.

— 

Le siège de Bouygues Telecom à Issy-les-Moulineaux.
Le siège de Bouygues Telecom à Issy-les-Moulineaux. — LOIC VENANCE / AFP

Les deux opérateurs Bouygues et Free ont scellé dans la nuit de samedi à dimanche un accord qualifié d’historique, rapporte ce dimanche le JDD.

Le groupe Iliad, maison mère de Free, a confirmé ce dimanche avoir signé un accord de négociations exclusives avec Bouygues et Bouygues Telecom «en vue du rachat d'un portefeuille de fréquences 2G/3G/4G et du réseau de téléphonie mobile de Bouygues Télécom pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,8 milliards d'euros.»

«La cession n'interviendra que dans l'hypothèse où l'opération de rachat de SFR par Bouygues aboutit et que les autorisations nécessaires sont obtenues», souligne Iliad dans un communiqué.

Selon le journal, «Bouygues Telecom va vendre son réseau de 15.000 antennes à Free. Une opération qui devrait ouvrir à Bouygues la voie du rachat de son concurrent SFR qu’il se dispute avec Numericable depuis dix jours». Le marché des télécoms en France devrait être bouleversé à la suite de cet accord.