Air France mise sur sa filiale low-cost Transavia

C.P.

— 

La compagnie Transavia, filiale d'Air France-KLM, a ouvert ses premiers vols réguliers en avril à Lille-Lesquin.
La compagnie Transavia, filiale d'Air France-KLM, a ouvert ses premiers vols réguliers en avril à Lille-Lesquin. — M.Libert/20 Minutes

La riposte low cost de Air France se précise. Alors que la compagnie a réduit le plan de vol de sa flotte court et moyen-courrier pour sa saison d’été — qui démarre fin mars, elle vient de conclure un accord visant à renforcer sa filiale low-cost Transavia, qui affichait encore une perte d’exploitation de 5 millions d’euros en 2013, rapporte ce vendredi Le Figaro.

Trois appareils supplémentaires cet été

Grâce aux transferts temporaires de pilotes Air France, la compagnie au logo vert et bleu basée à Orly devrait ainsi voir sa flotte passer de 13 appareils actuellement à 16 cet été. Avec 5 avions supplémentaires chaque année à la clé.

Cet accord vise à «tester le marché de loisirs et le développement de Transavia et à permettre à Air France de construire une riposte plus globale de reconquête du marché laissé en jachère aux compagnies low-cost», a expliqué au Figaro Jean-Louis Barber, le président du SNPL Air France Alpa.

Restructuration

L’accord conclu mercredi accordera des compensations aux volontaires: une prime calculée en fonction de la durée de détachement, allant jusqu’à 15.000 euros par an pour un commandant de bord et jusqu’à 35.000 euros pour un copilote, précise le quotidien. Certains salariés redoutent toutefois une cannibalisation des vols court et moyen courriers d’Air France par ceux de Transavia. Une compagnie aux conditions de travail et salaires moins avantageux.

«Cela équivaut à mettre le doigt dans l’engrenage, estime Julien Duboz, le porte-parole du Spaf, un syndicat de pilote opposé à l’accord signé mercredi. À moyen terme, il n’y aura plus de prime et les conditions de travail chez Transavia deviendront la norme.»

Cette expérimentation est lancée alors que la compagnie poursuit sa profonde restructuration: après le plan de départs volontaires engagé en 2013 pour les personnels au sol, la direction d’Air France a annoncé jeudi soir son nouveau plan de réduction des effectifs de personnels navigants: 350 postes équivalent temps plein chez les pilotes et 750 chez les hôtesses et stewards (PNC), devront être résorbés d’ici à fin 2015.