Logan, la divine surprise de Renault

©2006 20 minutes

— 

Dans une période tourmentée, la bonne nouvelle vient d'une voiture qui n'avait pas vocation à être vendue en France, la Dacia Logan. A l'heure du tout-électronique (et des pannes qui vont avec), le concept d'une voiture simple et pas chère (l'auto à 5 000 e longtemps évoquée) cartonne. Plus de 23 000 exemplaires ont déjà trouvé preneurs en France depuis septembre 2004, pour un volume initial de 5 000 par an. Et ce quasiment sans publicité. Surprise, neuf ventes sur dix se font en version haut de gamme (Lauréate) pour un montant moyen de 10 800 e. Piochant dans la banque d'organes Renault, elle n'a rien d'une voiture au rabais. Au risque de voir un client rentrer pour acheter une Mégane ou un Kangoo et ressortir avec une Logan.

Après la berline, le break Logan, baptisé « MCV », devrait trouver le succès sans difficulté. Il s'agit tout simplement de la voiture sept places la moins chère du marché : à partir de 8 800 euros . Lancée la semaine prochaine, elle a déjà fait l'objet de 700 commandes fermes lors de sa présentation au Mondial de Paris, en septembre.