Bruxelles veut faire le ménage dans l'énergie

©2006 20 minutes

— 

Les marchés du gaz et de l'électricité européens fonctionnent mal. C'est sans aucun doute le constat que dressera aujourd'hui la Commission européenne. « Le temps d'une énergie sûre et peu chère est révolu » pour Bruxelles. La Commission devrait donc proposer la baisse de 20 % des émissions de CO2 d'ici à 2020. Elle entend aussi développer la concurrence sur les marchés énergétiques en plaidant pour la séparation des activités de production d'électricité et des réseaux qui la transportent. Bruxelles mettrait deux options sur la table : soit une séparation totale, comme cela existe déjà dans douze pays, soit la mise en place d'un opérateur indépendant, dont le producteur pourrait rester propriétaire.