Suez fixé sur son sort dans trois semaines

©2006 20 minutes

— 

Plus que trois semaines. S'il veut Suez, François Pinault doit aller vite. Hier, l'Autorité des marchés financiers a donné à l'homme d'affaires jusqu'au 2 février pour lancer une offre publique d'achat sur le groupe d'énergie et d'environnement. S'il ne se décide pas à cette date, il ne pourra prétendre déposer une offre pendant six mois.

Le champ sera alors libre pour Gaz de France, dont les noces avec Suez ont été repoussées au 1er juillet par une décision du Conseil constitutionnel. La semaine dernière, Pinault s'était contenté de déclarer que « toutes les options restaient ouvertes ». A condition de trouver 50 milliards d'euros, la valeur boursière actuelle de Suez.