Zone euro: Stabilisation du chômage en janvier, à 12,0%

EMPLOI La zone compte 17.000 inscrits de plus qu'en décembre...

Bertrand de Volontat

— 

Des personnes font la queue à l'entrée du bureau de chômage au centre de Madrid le 30 avril 2010.
Des personnes font la queue à l'entrée du bureau de chômage au centre de Madrid le 30 avril 2010. — AFP PHOTO/DOMINIQUE FAGET

Le chômage est resté stable en janvier dans la zone euro, à 12,0%, niveau auquel il évolue depuis octobre 2013, a indiqué vendredi l'office européen de statistiques Eurostat.

>> A consulter, notre carte interactive des bons et mauvais élèves du chômage en Europe

En janvier, la zone euro comptait ainsi 19,17 millions de chômeurs, soit 17.000 de plus qu'en décembre, précise Eurostat. En un an en revanche, le nombre de chômeurs de la zone euro a diminué de 67.000 personnes.

Parmi les États membres, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,9%), en Allemagne (5,0%) ainsi qu'au Luxembourg (6,1%). Sans surprise, c'est en Grèce où les dernières données datent de novembre (28,0%) et en Espagne (25,8%) que le chômage est le plus élevé.

Sur un an, les plus fortes hausses ont été enregistrées à Chypre (de 14,4% à 16,8%), en Grèce (de 26,3% à 28,0%) et en Italie (de 11,8% à 12,9%), trois pays fortement touchés par la crise. A l'inverse, le chômage a le plus reculé sur un an en Lettonie, récemment entrée dans la zone euro (de 14,3% à 11,5% entre les quatrièmes trimestres 2012 et 2013), au Portugal (de 17,6% à 15,3%) et en Irlande (de 13,8% à 11,9%).

Le chômage des jeunes a légèrement diminué en janvier, de 24,1% à 24,0%. Cela se traduit par quelque 3,53 millions de jeunes de moins de 25 ans sans emploi dans la zone euro. La situation reste particulièrement critique en Espagne et en Grèce où plus d'un jeune sur deux est concerné (taux de chômage respectivement de 54,6% et 59,0%), des niveaux quasi-stables.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le chômage était de 10,8% en janvier, un niveau inchangé depuis octobre. Cela se traduit par 26,23 millions de personnes sans emploi, soit 17.000 de plus en un mois.