Buzz dégraissé coûte que coûte

© 20 minutes

— 

Buzz fait pschitt. Rachetée par sa concurrente irlandaise Ryanair, la compagnie aérienne hollandaise à bas coûts va supprimer 400 emplois, soit les deux-tiers de ses effectifs, et la moitié de ses vols. A commencer par tous ceux à destination et au départ de la France. Buzz perdrait près de un million d’euros par semaine. Ryanair a donc choisi de lui appliquer jusqu’au bout le modèle « low cost ».