Un vol affaires à bas prix pour New York

©2006 20 minutes

— 

Le confort à bas coût. C'est le pari de la nouvelle compagnie aérienne low-cost, L'Avion, dont le premier vol pour New York a quitté Paris, hier. Spécialisée dans la classe affaires sur cette destination, la société vend l'aller-retour de 1 600 e à 3 000 e toutes taxes comprises, à bord d'un avion de 90 sièges – au lieu de 220 en configuration classique – au départ d'Orly, contre 2 362 e à 5 500 e pour Air France. « Universitaires, cadres de PME ou encore professions libérales vont pouvoir se déplacer confortablement sans supporter de tarifs excessifs », a affirmé Marc Rochet, président du directoire d'Elysair, qui détient la marque L'Avion.

Certes, par rapport à Air France, L'Avion ne propose qu'une couverture polaire, au lieu d'un plaid en pure laine vierge, un siège inclinable à 140º, et non 180º, avec quatre hôtesses ou stewards (le double sur AF). Mais l'expérience des compagnies américaines Eos et Maxjet entre New York et Londres montrent qu'un certain public est séduit. Vigilants, les poids lourds du secteur, dont la rentabilité dépend de la clientèle aisée, ne sont pas inquiets pour autant. « L'Avion offre six vols par semaine. Nous en avons six par jour ! », ironise un concurrent sous couvert d'anonymat.

Angeline Benoit

Ancien patron d'AOM et d'Air Liberté, Marc Rochet, le président du directoire d'Elysair, propriétaire de la marque L'Avion, a fait toute sa carrière dans le secteur.