Les gendarmes libèrent les directeurs des usines Pechiney

© 20 minutes

— 

Ils l’avaient enfermé pour dénoncer la fermeture. Depuis mercredi midi, les ouvriers de Pechiney, à Auzat (Ariège), retenaient leur directeur dans la salle de réunion de l’usine. Ils ont été délogés, sans incident, hier après-midi, par les gendarmes mobiles. Ceux-ci ont ensuite libéré son homologue du site de Tarascon-sur-Ariège, retenu, lui, depuis la fin de matinée. Les salariés réclamaient l’ouverture de négociations sur l’avenir des deux usines, menacées de fermeture.