La Bourse de Paris démarre la semaine avec confiance

© 2014 AFP

— 

La Bourse de Paris a débuté avec confiance (+0,21%) une semaine qui sera principalement rythmée par la publication de nombreux résultats annuels d'entreprises, en l'absence d'actualité de premier plan sur le front macroéconomique. 
La Bourse de Paris a débuté avec confiance (+0,21%) une semaine qui sera principalement rythmée par la publication de nombreux résultats annuels d'entreprises, en l'absence d'actualité de premier plan sur le front macroéconomique.  — Ludovic Martin AFP

La Bourse de Paris a débuté avec confiance (+0,21%) une semaine qui sera principalement rythmée par la publication de nombreux résultats annuels d'entreprises, en l'absence d'actualité de premier plan sur le front macroéconomique.

L'indice CAC 40 a gagné 8,95 points à 4.237,13 points dans un volume d'échanges modéré de 2,9 milliards d'euros. Vendredi, il avait terminé sur un rebond de 0,96%.

La cote parisienne a ouvert en légère hausse et a réussi à garder ce cap tout au long de la séance, sans se laisser bousculer dans l'après-midi par les premiers pas hésitants de Wall Street.

«La cote a été relativement calme, car la séance ne comptait pas vraiment d'indicateurs capables de faire vraiment bouger le marché et le rebond de vendredi a redonné confiance aux investisseurs», a affirmé Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

«Le marché est train de se poser; la volatilité s'efface après un pic en début de semaine dernière. Il est revenu en quelque sorte à la case départ avant l'épisode d'inquiétudes au sujet des pays émergents et de leurs devises», a-t-il ajouté.

Mais, «même si ce sujet pourrait à nouveau servir de prétexte pour consolider, il est passé au second plan, ce qui a permis au marché de se consacrer en fin de semaine dernière aux deux grands rendez-vous qu'étaient la réunion de la Banque centrale européenne et les chiffres de l'emploi américain en janvier», a-t-il poursuivi.

«Pour poursuivre son ascension, la cote va désormais avoir besoin de trouver de nouveaux catalyseurs», a-t-il souligné en évoquant les chiffres de la croissance au 4e trimestre en zone euro attendus vendredi.

D'ici là, des poids lourds de la cote vont continuer à publier leurs résultats annuels, comme Michelin, Total, Société Générale, Publicis, BNP Paribas, EDF ou Renault, ce qui devrait concentrer l'attention des investisseurs.

Et «aujourd'hui, les hausses de L'Oréal et de Sanofi, les deux plus grosses capitalisations du CAC 40 ont porté le marché», a complété M. Murail.

L'Oréal a ainsi caracolé en tête du CAC 40 toute la séance (+4,45% à 129 euros), porté par les spéculations sur un éventuel rachat par le groupe de la part de son capital détenue par Nestlé. Le géant des cosmétiques devait par ailleurs publier ses résultats après la clôture du marché.

Sanofi, dont le géant des produits de beauté et cosmétiques est un actionnaire important, lui a emboîté le pas (+1,78% à 71,99 euros), bénéficiant d'un rebond technique après des séances moroses.

ArcelorMittal (-3,20% à 12,10 euros) a fermé la marche sur le CAC 40 après un abaissement de recommandation par Bank of America-Merrill Lynch. Saft (-0,88% à 25,8 euros) a aussi été pénalisé par l'abaissement de la sienne par Société Générale.

Renault a perdu 1,37% à 63,18 euros, après la publication des résultats annuels de son partenaire Nissan. Le constructeur automobile japonais a annoncé une hausse de 18% de son bénéfice net lors des neuf premiers mois de l'exercice en cours, et a maintenu ses prévisions annuelles.

Euronext (CAC 40)