Visite surprise de François Hollande chez vente-privee.com

PRÉSIDENT l a par ailleurs tiré à boulets rouges sur l'optimisation fiscale des géants du Web...

avec AFP
— 
Jacques-Antoine Granjon, le patron du site Vente-Privee.com.
Jacques-Antoine Granjon, le patron du site Vente-Privee.com. — Clément Schneider

François Hollande effectuait jeudi après-midi une visite surprise au siège de vente-privee.com, le leader mondial des «ventes évènementielles» de produits de marques destockés, à quelques jours d'une rencontre avec les tycoons du numérique à San Francisco, a constaté un journaliste de l'AFP.

Promouvoir les champions français

Le président, accompagné de la ministre à l'Economie numérique Fleur Pellerin, est «désireux de voir ce qui se fait de mieux en France et en Europe en matière de e-commerce», explique-t-on dans l'entourage du chef de l'Etat, précisant qu'il entendait promouvoir «les champions français de l'économie numérique et leur capacité d'innovation» lors de sa visite d'Etat la semaine prochaine aux Etats-Unis.

François Hollande a en outre estimé que l'optimisation fiscale pratiquée par les géants de l'internet n'était pas acceptable. Et d'ajouter être «d'accord pour faire un effort d'harmonisation fiscale» avec le président américain Barack Obama, qu'il rencontrera la semaine prochaine aux Etats-Unis.

Avec 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2013, une croissance annuelle de 23% et 2.100 collaborateurs en Europe, dont 1.300 au siège de La Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), vente-privee.com est un fleuron de l'économie numérique en France. Ce site glane 80 millions de visites mensuelles, expédie 50.000 colis par jour, ce qui en fait le premier client de la Poste, et réalise 10.000 ventes privées dans l'année auprès de ses 20 millions de membres.