Zone euro: une deuxième femme à la tête de la supervision des banques

© 2014 AFP

— 

L'Allemande Sabine Lautenschläger va prendre la vice-présidence de la supervision des banques de la zone euro, après un vote positif du Parlement européen mercredi.
L'Allemande Sabine Lautenschläger va prendre la vice-présidence de la supervision des banques de la zone euro, après un vote positif du Parlement européen mercredi. — Daniel Roland AFP

L'Allemande Sabine Lautenschläger va prendre la vice-présidence de la supervision des banques de la zone euro, après un vote positif du Parlement européen mercredi.

Mme Lautenschläger rejoint la Française Danièle Nouy, nommée en décembre à la tête de l'organe, nouvellement créé au sein de la BCE, qui sera chargé de superviser directement les 128 plus grandes banques de la zone euro à partir de novembre.

Sabine Lautenschläger vient juste de rejoindre le directoire de la BCE et a été proposée pour seconder Mme Nouy par le Conseil des gouverneurs de l'institution de Francfort. Elle était jusqu'ici chargée de la surveillance des établissements de crédit au sein de la Bundesbank, la banque centrale allemande.

Sa candidature a été approuvée mercredi par 521 voix au Parlement européen, avec 57 voix contre et 70 abstentions.

Le Parlement européen avait activement fait campagne en faveur de la nomination de femmes à la BCE. Avant l'arrivée de Mme Lautenschläger, aucune femme ne siégeait au conseil des gouverneurs de l'institution, qui compte actuellement 24 membres (les six membres du directoire et les 18 gouverneurs de banques centrales).