Electricité: GDF-Suez lance une nouvelle offre 100% digitale

Céline Boff

— 

Illustration d'une ampoule allumée.
Illustration d'une ampoule allumée. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

C’est une offre destinée aux chasseurs de «petits» prix. A condition qu’ils soient également des aficionados du numérique. GDF Suez lance ce lundi «Happ-e», une nouvelle offre de fourniture d’électricité qui vient «récompenser la fidélité», détaille Pierre Chatain, directeur commercial du groupe pour les particuliers et les petits professionnels.

Selon la durée d’abonnement et le type de consommation, l’économie s’échelonnera de -5% à -10% par rapport aux tarifs réglementés. Par exemple, une famille de quatre personnes se chauffant à l’électricité obtiendra, au terme d’un an d’abonnement à ce contrat, un treizième mois de consommation gratuite. Soit un «cadeau» d’environ 140 euros.

Mais en cas de besoin, cette famille ne pourra pas joindre par téléphone les équipes de GDF Suez. Elle aura seulement «la possibilité de correspondre par mail», précise Pierre Chatain.

Le groupe vise 20.000 à 30.000 clients cette année

Avec cette nouvelle offre, le groupe espère séduire 20.000 à 30.000 clients cette année et 500.000 d’ici à 2019. Il y a urgence: depuis l’ouverture totale des marchés de l’énergie, GDF Suez perd chaque année 200.000 à 300.000 clients sur le gaz. L’énergéticien doit donc redoubler d’ingéniosité pour attirer de nouveaux clients sur ses offres de marché, notamment en électricité.

Pour se différencier des autres opérateurs (Direct énergie, Lampiris, etc.), le groupe a par exemple été le premier à miser sur la sécurité en proposant à ses clients des offres de marché «à des prix garantis pendant deux ans». Une innovation que tous les distributeurs proposent désormais. Mais que GDF Suez estime payante, puisqu’il se targue d’avoir remporté «400.000 clients sur l’électricité en 2013» et avoir «progressé en nombre de contrats depuis l’ouverture des marchés», le 1er juillet 2007.

Reste que six ans et demi après cette libéralisation, il y a encore peu de mouvements: plus de huit foyers français sur dix sont encore aux tarifs réglementés de l’électricité, et plus de sept sur dix, aux tarifs réglementés du gaz. Un marché que GDF-Suez ne veut pas négliger: une version gaz de l’offre Happ-e sera proposée courant mars.