Le consortium pour le Canal de Panama promet de continuer les travaux lundi

B.D. avec AFP

— 

Le consortium chargé de l'élargissement du Canal de Panama a affirmé ce dimanche qu'il ne suspendrait pas les travaux lundi, à l'expiration de l'ultimatum qu'il avait fixé à l'administrateur pour obtenir une rallonge financière.

Le consortium Groupe Unis pour le canal (GUPC) «n'a pas l'intention de changer demain (lundi) le statut des travaux, alors que le préavis de 21 jours envoyé le 30 décembre lui permettrait de suspendre les travaux à tout moment, sans que ce scénario soit envisagé», selon le communiqué du GUPC publié dimanche. Il a ajouté qu'il «pourrait évaluer la situation et prendre une décision en ce sens à quelque moment que ce soit».

Le consortium Groupe Unis pour le canal (GUPC), dirigé par l'entreprise espagnole du BTP Sacyr, a menacé fin décembre de suspendre le chantier dans un délai de 21 jours si l'Autorité du Canal de Panama (ACP) ne versait pas la rallonge financière de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros) demandée pour faire face aux «surcoûts» dus à des problèmes géologiques imprévus sur le chantier. Cet ultimatum arrive a échéance lundi.