Wall Street, soutenue par un bon indicateur, rebondit avec vigueur

© 2014 AFP

— 

La Bourse de New York, profitant d'un bon indicateur américain, a mis un terme mardi avec vigueur à plusieurs séances consécutives en demi teinte: le Dow Jones a gagné 0,71% et le Nasdaq 1,69%.
La Bourse de New York, profitant d'un bon indicateur américain, a mis un terme mardi avec vigueur à plusieurs séances consécutives en demi teinte: le Dow Jones a gagné 0,71% et le Nasdaq 1,69%. — John Moore Getty Images

La Bourse de New York, profitant d'un bon indicateur américain, a mis un terme mardi avec vigueur à plusieurs séances consécutives en demi teinte: le Dow Jones a gagné 0,71% et le Nasdaq 1,69%.

Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a grimpé de 115,92 points à 16.373,86 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 69,71 points à 4.183,01 points.

L'indice élargi S&P 500 est monté de 1,08% (+19,68 points) à 1.838,88 points.

«La séance a débuté sur une note positive avec une bonne nouvelle sur les ventes au détail», a souligné Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management: elles ont progressé de 0,2% en décembre alors que la prévision médiane des analystes tablait sur des ventes stables.

Par la suite, les autorités américaines ont indiqué que les stocks des entreprises manufacturières et de distribution aux Etats-Unis avaient eux aussi progressé plus qu'attendu en novembre et que les prix des produits importés aux Etats-Unis étaient restés stables en décembre après deux reculs consécutifs les mois précédents.

«Trop tentant»

Par ailleurs, alors que «le marché est un peu mou depuis le début de l'année» et que «les indices sont vraiment partis à la baisse» lundi, les investisseurs en ont profité pour faire des achats à bon compte, selon Mace Blicksilver de Marblehead Asset Management.

Le Dow Jones avait enregistré la veille sa plus forte baisse en près de quatre mois et le S&P 500 depuis près de deux mois.

«C'était trop tentant pour que des acheteurs ne soient pas attirées par ce recul», a souligné Mace Blicksilver.

De plus, les premières banques à dévoiler leurs résultats «ont fait état de chiffres plutôt bons», de nature à alimenter l'entrain des investisseurs, a remarqué Alan Skrainka.

JPMorgan Chase (+0,07% à 57,74 dollars) a certes pâti en 2013 d'une ardoise record en dépenses juridiques pour solder une série de litiges liés à la crise immobilière mais, en excluant tous les éléments exceptionnels qui ont grevé sa performance, son bénéfice aurait été meilleur que prévu au quatrième trimestre.

Wells Fargo (+0,07% à 45,59 dollars) a de son côté fait part de bénéfices plus importants qu'attendu l'an dernier.

Bank of America (+2,07% à 16,77 dollars), Citigroup (+0,43% à 53,95 dollars), Morgan Stanley (+0,75% à 31,10 dollars) et Goldman Sachs (+0,41% à 176,60 dollars) publieront leurs chiffres plus tard dans la semaine.

Dans le secteur des nouvelles technologies, Google a gagné 2,35% à 1.149,40 dollars après l'annonce du rachat, pour 3,2 milliards de dollars, de Nest Labs, spécialisé dans les équipements «intelligents» pour la maison.

Intel a pour sa part progressé de 3,96% à 26,51 dollars dans la foulée de hausse de la recommandation d'un analyste de JPMorgan.

Le distributeur de jeux vidéos GameStop a en revanche chuté de 19,88% à 36,31 dollars après avoir fait état de prévisions inférieures aux attentes du marché.

Le numéro deux des câblo-opérateurs américains Time Warner Cable a grimpé de 2,72% à 136,00 dollars après avoir rejeté la proposition de rachat de son concurrent et numéro quatre du secteur, Charter Communications (+2,32% à 137,34 dollars).

Le fabricant de voitures électriques Tesla a de son côté bondi de 15,74% à 161,27 dollars après de bons chiffres de ventes de sa berline Model S.

Le marché obligataire a terminé en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,869% contre 2,827% lundi soir et celui à 30 ans à 3,800% contre 3,767% à la précédente clôture.

Nyse Nasdaq