Zone euro: trois instituts européens tablent sur une reprise sans emploi

© 2014 AFP

— 

Une agence pour l'emploi à Madrid, le 3 janvier 2014
Une agence pour l'emploi à Madrid, le 3 janvier 2014 — Gérard Julien AFP

Les instituts de recherche économique Insee (France), Ifo (Allemagne) et Istat (Italie) ont publié vendredi une prévision conjointe pour la croissance en zone euro au premier semestre 2014, qui sera «modérée» et peu créatrice d'emplois.

«Comme le suggèrent les enquêtes de conjoncture, l'activité devrait continuer à croître à un rythme modéré au cours du premier semestre 2014, en raison d’une reprise de l'investissement privé et d’un affaiblissement de l’impulsion négative des politiques budgétaires», en d'autres termes d'un adoucissement des mesures d'austérité décidées par de nombreux gouvernements, estiment les trois instituts.

«La différence de croissance entre les différents pays de la zone euro, bien que persistante, devrait s’atténuer à nouveau», croient-ils.

Selon eux, la zone euro devrait afficher une croissance de 0,2% au quatrième trimestre 2013, +0,2% au premier trimestre 2014 et enfin +0,3% au deuxième trimestre 2014.

«La reprise qui se profile étant modérée, la faiblesse du marché du travail devrait perdurer», préviennent Insee, Ifo et Istat, qui prévoient au mieux une «stabilisation» sur ce front.

Certains pays européens, s'ils montrent des signes de reprise, restent confrontés à des taux de chômage très élevés, de 26% par exemple en Espagne en décembre.