Stora Enso: «Nous n'avons pas d'offre de reprise crédible»

SOCIAL Montebourg a toutefois indiqué que l'État soutiendrait tout investisseur crédible...

avec AFP
— 
Le groupe finlandais Stora Enso, premier producteur européen de papier et de carton, a annoncé jeudi que son troisième trimestre serait moins bon que le trimestre correspondant de 2006 en raison du renchérissement des matières premières et de la faiblesse du dollar.
Le groupe finlandais Stora Enso, premier producteur européen de papier et de carton, a annoncé jeudi que son troisième trimestre serait moins bon que le trimestre correspondant de 2006 en raison du renchérissement des matières premières et de la faiblesse du dollar. — Francois Lo Presti AFP

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a admis mercredi qu'il ne disposait pas d'une «offre de reprise crédible» pour la papeterie Stora Enso de Corbehem (Pas-de-Calais), qui emploie 350 personnes et dont la fermeture est prévue en juin.

«A ce jour, après une année de travail, nous n'avons pas entre nos mains une offre de reprise crédible», a reconnu le ministre à l'Assemblée nationale, en réponse à une question du député socialiste du Pas-de-Calais Jean-Jacques Cottel.

Montebourg a toutefois indiqué que l'État soutiendrait «tout investisseur crédible qui apporterait des éléments de capitalisation et de soutien financier», qui éviteraient la fermeture de ce site, rappelant que «la filière papetière en France et en Europe connaît aujourd'hui de graves difficultés».

La direction a annoncé lundi lors d'un comité d'entreprise la fermeture du site, faute de repreneur. La papeterie de Corbehem est spécialiste de la fabrication de papier couché ou papier glacé, utilisé pour la fabrication de catalogues et dans la publicité.