Wall Street fait une pause après ses récents records

© 2013 AFP

— 

La Bourse de New York, profitant d'un bon indicateur américain, a mis un terme mardi avec vigueur à plusieurs séances consécutives en demi teinte: le Dow Jones a gagné 0,71% et le Nasdaq 1,69%.
La Bourse de New York, profitant d'un bon indicateur américain, a mis un terme mardi avec vigueur à plusieurs séances consécutives en demi teinte: le Dow Jones a gagné 0,71% et le Nasdaq 1,69%. — John Moore Getty Images

La Bourse de New York a terminé près de l'équilibre vendredi, reprenant son souffle après avoir enfilé les records les séances précédentes: le Dow Jones est resté quasi stable tandis que le Nasdaq a lâché 0,25%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones a cédé 1,47 point à 16.478,41 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 10,59 points à 4.156,59 points.

L'indice élargi S&P 500 a aussi accusé un léger repli, diminuant de 0,03% (-0,62 point) à 1.841,40 points.

Le Dow Jones avait terminé la séance jeudi «sur un record pour la cinquantième fois de l'année», a noté Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services.

«Le S&P 500 est en hausse de près de 30% (depuis janvier). Tout le monde a à l'esprit le fait qu'on vient de vivre un année assez exceptionnelle sur les marchés», a-t-il poursuivi.

En cette période de l'année où les volumes d'échanges sont faibles, «ce ne sont plus des paris importants qui se font», ajoutait-il.

«Besoin de faire une pause»

Après la forte ascension des derniers jours, «le marché est d'un point de vue technique un peu trop élevé, il a besoin de faire une pause», complétait Peter Cardillo de Rockwell Global Capital.

Les investisseurs étaient d'autant plus enclins à se placer en retrait que le calendrier économique était vendredi dénué d'indicateur majeur.

Même le fait que le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui dicte l'évolution des taux d'intérêt, évolue au-dessus du seuil des 3%, à son plus haut niveau depuis fin juillet 2011, «n'a pas soulevé d'inquiétudes particulières», soulignait Patrick O'Hare de Briefing.com.

Certains investisseurs craignaient pourtant qu'une remontée trop rapide des taux d'intérêt à long terme freine la reprise économique, notamment en dissuadant certaines personnes d'emprunter pour investir dans l'immobilier.

Mais pour d'autres, une hausse graduelle des taux est surtout le signe d'une économie qui va en s'améliorant, comme le reflètent les indicateurs américains publiés récemment.

Le marché obligataire a donc terminé en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans s'est établi à 3,006% contre 2,990% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,943% contre 3,921% à la précédente clôture.

Coup d'arrêt pour Twitter

Sur le front des valeurs, le recul de plusieurs grands noms du secteur technologique a un peu pesé sur le Nasdaq.

Twitter a notamment mis fin à une série de séances particulièrement fructueuses (le titre avait gagné plus de 75% depuis début décembre), en chutant de 13,04% à 63,75 dollars après la baisse de la recommandation d'un analyste.

Apple, le composant le plus important de l'indice, a pour sa part lâché 0,68% à 560,09 dollars. Le groupe a de nouveau demandé l'interdiction de la vente aux Etats-Unis de plusieurs modèles de smartphones et tablettes de Samsung qui enfreignent ses brevets.

Dans le secteur de l'aéronautique, le conglomérat Textron, fabricant notamment des avions d'affaires Cessna, a gagné 1,13% à 36,61 dollars après l'annonce du rachat pour environ 1,4 milliard de dollars du constructeur Beechcraft.

Boeing a de son côté perdu 0,99% à 136,90 dollars malgré la commande de quatre appareils supplémentaires long courrier par la compagnie hongkongaise Cathay Pacific.

Dans le secteur automobile, les constructeurs GM et Ford ont respectivement reculé de 1,40% à 40,94 dollars et de 0,20% à 15,30 dollars alors que les autorités chinoises ont annoncé que le premier allait devoir rappeler un peu plus de 1,46 million de voitures de marques Buick et Chevrolet et le second plus de 80.800 4x4 urbains de la gamme Kuya, en raison de pièces mécaniques défectueuses.

Nasdaq Nyse