TVA, prix du timbre, SMIC… Tout ce qui change au 1er janvier

Mathieu Bruckmüller

— 

Le restaurant La Fourchette, à Avignon.
Le restaurant La Fourchette, à Avignon. — DR

Allez nouvelle année oblige, 20 Minutes se la joue optimiste alors commençons par les bonnes nouvelles.

* Une hausse de 1,1% pour le salaire minimum qui va s'élever à 1.113 euros nets mensuels.

* Hausse un peu plus importante (+1,3%) du Revenu de Solidarité Active (RSA) qui passe à 499,31 euros par mois pour une personne seule. Dans la foulée, d'autres minimas sociaux sont relevés aussi de 1,3% comme l'Allocation spécifique de Solidarité (ASS), l'Allocation équivalent Retraite (AER) ou encore l'allocation temporaire d'attente (ATA) allouée à certains étrangers, comme ceux ayant sollicité l'asile en France, et qui passe de 11,20 à 11,35 euros.

* La totalité des billets pour les TGV circulant le 1er janvier seront vendus au tarif "Prem's", soit le prix plancher. Mieux, à partir du 7 janvier la SNCF veut étendre l’initiative pour que d’ici 2017 un billet sur trois soit vendu à moins de 30 euros.

*Les cinéphiles en auront encore plus pour leur argent. Le taux de TVA aujourd’hui à 7% passera au taux réduit de 5,5%. La meilleure opération est pour les jeunes de moins de 14 ans qui n’auront plus à payer que quatre euros leur place pour tous les films. TVA toujours, le taux appliqué sur les préservatifs passera de 7% à 5,5%.

* Après deux années de gel, le barème de l’impôt sur le revenu sera réindexé sur l’évolution des prix. Une mesure qui pour le gouvernement va bénéficier à «7 millions de ménages, dont environ 200.000 actuellement imposés qui ne le seront plus ».

*Les clients des banques vont bénéficier du plafonnement à huit euro de la commission d'intervention prélevée pour des opérations irrégulières (chèque non approvisionnée par exemple), pour une limite mensuelle de 80 euros. Le seuil est abaissé à 20 euros pour les plus modestes et à quatre euros par opération. Mais cette bonne nouvelle a un goût un peu amer. Les tarifs bancaires dans leur ensemble vont flamber surtout pour les cartes bancaires.

* Pour les fonctionnaires, le jour de carence instauré par François Fillon en 2012 en cas d’arrêt-maladie est supprimé. En outre, les fonctionnaires les moins bien payés (catégorie C, 47% des agents) bénéficient d'un coup de pouce (au 1er février) de 4,6 euros à quelque 46 euros mensuels.

* Désormais, le versement des retraites complémentaires interviendra chaque début de mois et non pas chaque trimestre.

*Nos lecteurs ultra-marins pourront (un peu) retrouver le sourire quand ils iront faire le plein de carburant. Dans les cinq départements d'outre-mer, un nouveau décret est censé réduire les marges des compagnies pétrolières près de deux fois plus élevées qu’en métropole.

*Pour les plus riches, le Plan épargne en actions dédié aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) est désormais disponible. Ce PEA-PME, d'un plafond de 75.000 euros, disposera des mêmes avantages fiscaux que le PEA existant, à savoir une exonération de la fiscalité sur les dividendes et les plus-values après 5 ans. Il fonctionnera de la même manière qu'un PEA classique qui, parallèlement, voit son plafond relevé à 150.000 euros, contre 132.000 actuellement.

 

Après ces coups de pouces, place aux mauvaises nouvelles :

*Valse des étiquettes avec la hausse de la TVA :

>> Tout ce qui change selon les différents taux de TVA, c'est par ici

- Le taux de 19,6% qui s’applique sur la majorité des biens et des prestations de services sera relevé à 20%.

- Plus sensible, l’augmentation de 7 à 10% du taux de TVA intermédiaire. Les transports, comme l’hôtellerie, la restauration, la vente à emportée coûteront donc plus cher. Pire, les centres équestres verront la TVA passer de 7 à 20% !

* Neuf millions de foyers vont devoir face à une hausse de 0,38% en moyenne des tarifs réglementés du gaz.

* Hausse moyenne de 3% du prix des timbres courants, le timbre rouge passant de 63 à 66 centimes.

*Pour financer la réforme des retraites, les salariés devront subir une augmentation de 0,15 point de leur cotisation vieillesse. Et les retraités feront face  au report de six mois de la revalorisation de leurs pensions de retraite du 1er avril au 1er octobre sauf pour les bénéficiaires du minimum vieillesse.

* A partir du 13 janvier, le paquet de cigarettes augmente de 20 centimes, portant le plus onéreux à 7 euros. Le tabac à rouler grimpe de 50 centimes.

*Les familles aisées vont écoper. Dans le cadre du Budget 2014 de la Sécu, le plafond du quotient familial est ramené de 2.000 à 1.500 euros par demi-part, soit une hausse moyenne de 800 euros d’impôts pour 1,3 million de ménages. Le montant de l’allocation prestation d'accueil du jeune enfant sera par ailleurs divisé par deux.

Malgré tout, 20 Minutes, vous souhaite une belle et heureuse année.