Total finalise son alliance avec le Qatar au Congo

© 2013 AFP

— 

Le géant Total va devenir la première grande compagnie pétrolière à rechercher du gaz de schiste en Grande-Bretagne, où le gouvernement veut développer massivement cette nouvelle source d'énergie interdite en France.
Le géant Total va devenir la première grande compagnie pétrolière à rechercher du gaz de schiste en Grande-Bretagne, où le gouvernement veut développer massivement cette nouvelle source d'énergie interdite en France. — Kenzo Tribouillard AFP

La compagnie pétrolière nationale qatarie Qatar Petroleum (QP) a finalisé l'acquisition de 15% de la filiale d'exploration-production de Total au Congo-Brazzaville, a annoncé le groupe français vendredi.

Cette prise de participation, qui se fait via une augmentation de capital de Total E&P Congo de 1,6 milliard de dollars, va permettre au géant français de financer son grand investissement de 10 milliards de dollars pour développer le gisement Moho Nord.

Le principe de l'opération avait été annoncé début mai.

«La conclusion de cet accord, qui est un événement important, consolide le partenariat déjà bien établi entre Total et le Qatar, et renforce dans le même temps notre engagement à investir pour le développement de l'industrie pétrolière congolaise», précise le pdg de Total, Christophe de Margerie dans un communiqué.

La prise de participation de QP s'est opérée via Qatar Petroleum International, sa filiale à 100% spécialisée dans les investissements stratégiques hors du riche émirat pétrolier et gazier.

Total a lancé fin mars le projet offshore Moho Nord, à 75 kilomètres au large de la capitale pétrolière congolaise, Pointe-Noire. Il s'agit d'un gisement d'une taille significative, dont la production, qui démarrera en 2015, devrait atteindre 140.000 barils par jour en 2017 pour un investissement de 10 milliards de dollars.

Il vise à extraire le pétrole de gisements supplémentaires au sein du permis d'exploitation de Moho-Bilondo, où Total extrait déjà de l'or noir depuis 2008.

Ce projet va renforcer encore les activités du groupe français au Congo-Brazzaville, où il est déjà le premier producteur d'or noir (avec une quote-part de 113.000 barils équivalent pétrole par jour en moyenne en 2012). Total opère 10 des 22 gisements en production dans le pays, ce qui représente 60% de la production nationale.