Ce que les banques vous réservent en 2014

FINANCES A quelques exceptions près, les Français vont devoir s’acquitter de tarifs plus importants qu’en 2013, selon «Les Échos»...

Bertrand de Volontat

— 

Céline a dû rendre son chéquier et sa carte bancaire (image d'illustration)
Céline a dû rendre son chéquier et sa carte bancaire (image d'illustration) — JAUBERT/SIPA

Pas de pause pour les ménages. Les tarifs bancaires vont flamber en 2014, selon un tableau réalisé par le quotidien économique Les Echos. Des hausses sur les coûts du quotidien et les tarifs «des personnes les moins aisées», dénonce immédiatement l'association de consommateurs UFC-Que Choisir.

>Les cartes bancaires des plus modestes les plus touchées. Selon le quotidien, ce sont les tarifs des cartes bancaires qui vont progresser le plus significativement en 2014. Surtout celles à autorisation systématique et à débit immédiat, utilisées par le plus grand nombre. Sur les huit, seules La Banque postale et la Bred n'ont pas fait varier le prix de leur carte. En revanche, les prix des cartes «premium», à débit différé ou des cartes 'gold' bougeront moins. Le quotidien note même que le prix de la carte Gold ou Visa premier du Crédit agricole d'Ile-de-France baissera fortement, de 75 euros la première année 2013 à 62,50 euros en 2014. «Ce sont surtout les tarifs bancaires des personnes les moins aisées qui augmentent», s’étonne l’association.

>Le tarif du virement augmente. Le virement coûtera entre 3,40 euros et 4 euros en 2014. Sur Internet, il reste gratuit. La Caisse d'épargne Côte d'Azur et le Crédit agricole d'Ile-de-France sont par ailleurs les deux seules banques à augmenter le coût des retraits hors de leur réseau, à un euro par retrait à partir du troisième ou du quatrième retrait.

>Les frais de tenue de compte en nette hausse. «Sur les 105 établissements étudiés par notre association en juin 2013, 61 pratiquaient ces frais, pour un montant moyen de 22 euros. C'est 56% de plus qu'en 2010, à la veille de la mise en place du récapitulatif des dix tarifs», souligne l'association. Cette pratique gagnera encore du terrain l'année prochaine puisque la Bred prélèvera pour la première fois l'année prochaine 1,5 euro par mois de frais de tenue de compte à certains de ces clients.

>Certains services ne bougeront pas. Les frais lors de la mise en place d'un prélèvement automatique par exemple restent gratuits dans toutes les banques observées, sauf au CIC, où il est facturé 6,50 euros pour chaque nouvelle autorisation. Les commissions d'intervention que facturent les banques en cas de débit, encadrées par la loi bancaire, ne dépasseront pas 80 euros par mois et 8 euros par opération.