Transavia veut ouvrir 15 nouvelles lignes en 2014

ÉCONOMIE otamment vers Rome, Tel-Aviv et Barcelone...

avec AFP

— 

Transavia, filiale low cost du groupe Air France, veut ouvrir une quinzaine de nouvelles lignes en 2014, a annoncé dimanche au JDD son nouveau patron Antoine Pussiau.
Transavia, filiale low cost du groupe Air France, veut ouvrir une quinzaine de nouvelles lignes en 2014, a annoncé dimanche au JDD son nouveau patron Antoine Pussiau. — Eric Piermont AFP

Transavia, filiale low cost du groupe Air France, veut ouvrir une quinzaine de nouvelles lignes en 2014, a annoncé dimanche au JDD son nouveau patron Antoine Pussiau, précisant toutefois que ce projet reste soumis à la possibilité d'acquérir trois nouveaux avions.

Parmi ces nouvelles lignes, on pourrait trouver «Faro, Rome, Tel-Aviv et Barcelone», indique Antoine Pussiau. Mais ces ouvertures dépendent également d'un accord du syndicat majoritaire des pilotes d'Air France, le SNPL, quant à l'extension de la flotte.

«Ces trois avions supplémentaires sont notre dernière opportunité de réussir», avertit le dirigeant. Une réunion sur cette question est prévue en janvier avec le SNPL, mais le syndicat a indiqué qu'il s'interrogeait encore, notamment sur la question du développement marketing et commercial de la filiale d'Air France. «Transavia, comme toutes les low-cost, a besoin d'être paneuropéenne. Pour l'instant, tous ses vols se font depuis Orly, et sur des lignes qu'opère parfois Air France depuis Roissy», remarque Guillaume Schmid, un responsable du SNPL, cité par le JDD.

Onjectif: 26 avions en 2016

Le 12 décembre, le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, avait indiqué aux Echos que Transavia pourrait opérer des vols en partage de code avec sa maison-mère, c'est-à-dire que des passagers munis d'un billet Air France pourraient voler sur Transavia.

«En théorie, Transavia est censée se développer sur des destinations différentes de celles d'Air France et aucun transfert d'activité n'est prévu, contrairement aux choix faits par (le groupe allemand) Lufthansa avec Germanwings et (l'espagnol) Iberia avec Iberia Express. Mais certaines exceptions semblent envisagées, comme par exemple Tel-Aviv, où la pression des low cost s'accentue», avait alors expliqué le quotidien économique.

Air France n'a jamais caché son intention de renforcer sa filiale low-cost. Créée en 2007, Transavia est bénéficiaire et a fini l'année 2013 avec une hausse de 38% de son nombre de passagers, sur les 11 appareils de sa flotte. Elle a également procédé cette année à l'ouverture de 26 destinations. Selon le JDD, l'objectif pour la compagnie serait d'avoir 16 appareils d'ici la fin 2014, 20 d'ici 2015 et 26 en 2016.