Où partiront les Français pour les fêtes de fin d'années?

TOURISME Gros plan sur les tendances phares de réservations pour les congés de fin d'année...

Claire Planchard

— 

Florence (Toscane) sous la neige, le 12 décembre 2013.
Florence (Toscane) sous la neige, le 12 décembre 2013. — LORENZO GALASSI/AP/SIPA

«De vraies vacances et pas seulement des fêtes familiales». C’est une des tendances montantes qui se confirme une nouvelle fois ce Noël selon Yves Tyrode, directeur général de Voyages-sncf.com.  Si les Alpes françaises et suisses (+19% de ventes de billet de train sur Voyages-sncf.com par rapport à l’an dernier) gardent toujours la cote pour les adeptes des sports d’hiver, les destinations culturelles et ensoleillées continuent ainsi à gagner de terrain. Avec comme à chaque saison, des chouchous surprises.

Florence et Vienne au top

Ce Noël, en Europe, c’est Florence (+35% des réservations hôtelières), Vienne (+26%)  et Londres  (+12%) qui décrochent ainsi le gros lot en cette fin d’année sur Voyages-sncf.com. Chez Expedia.fr, six des 10 destinations les plus réservées sont européennes, et parmi elle Paris (+53%), et Rome (+46%) affichent les plus fortes progressions et trônent en première et troisième positions.

Pour les destinations étrangères plus lointaines, le grande gagnant est sans conteste le Maroc où les réservations affichent sur un an une hausse 113% chez Expedia et une progression de 160% pour la seule ville de Marrakech chez voyages-sncf.com.

Parmi les destinations les plus dynamiques, ils sont talonnés par Istanbul en Turquie (+72%) et Miami aux Etats-Unis (+51%), chez Expedia et par le Cap Vert (+36%), chez  Voyages-sncf qui note par ailleurs une progression de 17% des  réservations de croisières pour ces vacances de Noël.

En revanche, chez Lastminute.com, les trois destinations long-courriers stars, tous types de produits confondus (packages, sur-mesure, vol sec, etc.) sont pour ce Noël, les Canaries, la République Dominicaine et l’île Maurice.

Petits prix tout compris

«Globalement, les Français recherchent des destinations ‘ bonheur’, des escapades dans de grandes villes pas trop lointaines («citybreak»), résume Yves Tyode. «Mais pas à n’importe quel prix », ajoute-t-il. Du côté des comportements d’achats, «l’effet crise» continue à se faire fortement sentir.

Chez Voyages-sncf.com, le nombre de billets de train vendus à petit prix est passé de 17% à 30% cette année pour la période de Noël, avec des pointes historiques de 23 billets vendus chaque seconde au moment de l’ouverture des ventes en octobre et la part de marché des séjours «tout compris» affiche ce Noël un niveau deux fois plus élevé que le reste de l’année. Une recherche de bons plans et de petits prix confirmée par le site Expedia.fr qui note que les Français sont nombreux cette année à réserver des packages «vol + hôtel»  «pour faire davantage d’économies» .