4G: Free «prend les gens pour des andouilles», selon le patron d'Orange

TELEPHONIE Free Mobile ne vend pas de la 4G mais de la 3G, dénonce Stéphane Richard...

M.Gr.

— 

La devanture d'un magasin Free à Rouen.
La devanture d'un magasin Free à Rouen. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Chez Free, ils n'ont pas tout compris? C'est ce que semble indiquer le patron d'Orange, qui était interrogé ce matin sur RTL, au sujet de l'annonce par Free Mobile du lancement de son offre 4G à 20 euros.

Et Stéphane Richard s'agace de ce qu'il présente comme «un coup de com». Lui estime que «le problème c'est que c'est du vent tout ça, parce qu'il n'y a pas de couverture». En fait, Free, qui est aussi client du réseau 3G d'Orange, n'offrirait qu'une couverture limitée du territoire, grâce à 700 antennes et 1.000 communes couvertes.
 

La 4G à son juste prix

Du coup, selon le PDG d'Orange, cette offre «ce n'est pas de la 4G c'est de la 3G, donc il faut arrêter de prendre les gens pour des andouilles», critique-t-il. Mais en attendant que le réseau du 4e opérateur soit au niveau en terme de 4G, l'annonce de Free pourrait tout de même faire réfléchir quelques clients encore indécis.

Car outre l'aspect «com», l'annonce de Free donne une indication sur le prix réel d'un forfait 4G, comme le souligne ZDnet. C'est d'ailleurs ce qu'a laissé entendre Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, sur BMFTV. «C'est notre mission d'aller remettre les prix de la 4G à leur juste prix», a-t-il expliqué.

Alors, si Free doit encore se mettre au niveau en terme d'infrastructures, la concurrence pourrait également être obligée de le faire. Mais en baissant ses tarifs, elle.